Besoin en Fonds de Roulement (BFR) : définition et calcul

Temps de lecture: 5 min
Besoin en fonds de roulement (BFR) définition

Le besoin en fonds de roulement (BFR) est un indicateur comptable et financier qui permet d'évaluer le financement à court terme d'une entreprise. Il mesure les décalages de flux de trésorerie entre les encaissements (= entrées d’argent) et les décaissements (=sorties d’argent) d’une entreprise. La définition du Besoin en Fonds de Roulement (BFR) est utile aux dirigeants, DAF, comptables et responsables financiers des entreprises.

Définition, calcul, interprétation, différence avec le fonds de roulement : retrouvez les principes fondamentaux du BFR dans cet article.

Définition du Besoin en Fonds de Roulement (BFR)

En général, une entreprise doit dépenser de l’argent pour en gagner. Par exemple, dans le cas d’une entreprise industrielle, elle achète des matières premières afin de les transformer puis de les vendre ; dans le cas d’une entreprise de commerce, elle achète des produits, les stocke et les revend ; une entreprise de services va exécuter une tâche pour un client puis va le facturer, etc. Cela crée un décalage de trésorerie : à l’instant T, l’entreprise n’a pas les mêmes flux d’argent entrants et sortants.

Le besoin en fonds de roulement (BFR) correspond au montant nécessaire pour couvrir vos frais d’exploitation. Il représente les besoins de financement à court terme de votre entreprise.

Blog - BFR - cycle d'exploitation

Concrètement, ces écarts entre décaissements et encaissements liés à votre activité opérationnelle se creusent pour trois raisons principales :

a) Les délais de vente des stocks

Quand une entreprise produit une certaine quantité de biens, souvent elle prend du temps pour liquider ses stocks. Ainsi, un décalage temporel se creuse entre la dépense d’une somme d’argent destinée à la production et l’encaissement suite à la vente du bien ou du service.

b) Les délais de règlement des créances clients

Lorsqu’une créance est acquise et certaine à un moment donné, il faut souvent attendre un délai plus ou moins long avant qu’elle ne soit réglée. Ainsi l’entreprise dépense de l’argent pour produire un bien ou un service, mais reçoit le montant qui lui est dû avec plus ou moins de retard.

c) Les délais de règlement des dettes fournisseurs

Les entreprises produisent rarement leurs biens en partant de zéro : souvent elles ont recours à des fournisseurs pour se procurer des matières premières. Dans ce cas, lorsque le cycle de production est entamé, l’entreprise s’endette auprès des acteurs externes le temps d’encaisser l’argent suite à la vente de ses produits. Cependant, dans certaines situations les fournisseurs peuvent réclamer un remboursement avant que l’entreprise n’ait encaissé suffisamment de liquidités pour pouvoir couvrir ces frais. Un tel décaissement précoce fait alors augmenter le besoin en fonds de roulement.

A noter : Le besoin en fonds de roulement est à différencier du fonds de roulement, qui sert à définir si les capitaux à long terme sont suffisants pour financer l'actif immobilisé.

Fonds de roulement

Définition et usage du BFR en comptabilité

En comptabilité, la notion de Besoin en Fonds de Roulement (BFR) correspond à la différence entre actifs d'exploitation (hors immobilisations et actifs financiers) et dettes d'exploitation (hors dettes financières). Le besoin en fonds de roulement correspond donc aux fonds mobilisés lors du cycle d’exploitation. En vocabulaire comptable, on parle aussi de besoin de financement de bas de bilan.

Le besoin en fonds de roulement (BFR) se calcule grâce au bilan comptable. L’actif du bilan est composé de 2 grandes catégories : l’actif immobilisé et l’actif circulant. Pour mesurer le BFR, on ne sert pas des immobilisations, on ne retient que des emplois de court terme, à savoir le stock et en-cours + les créances (c’est à dire les factures que les clients n’ont pas payé au moment du bilan) + les autres créances (par exemple, la TVA déductible que l’on n’a pas encore récupérée).

Définition et usage du BFR en finance

Pour la fonction finance, le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) correspond au besoin de financement à court terme. L’activité de l’entreprise entraîne des variations cycliques de flux de trésorerie à court terme, dues aux dépenses et aux entrées d'argent. Le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) représente la somme d’argent nécessaire pour compenser ce décalage de trésorerie.

En gestion financière, plus précisément au moment de faire le bilan fonctionnel, on peut analyser le BFR d’exploitation (lié à l’activité courante de l’entreprise) ou le BFR hors exploitation (lié à des événements exceptionnels).

La fonction finance de l’entreprise va donc utiliser le calcul du Besoin en Fonds de Roulement (BFR) pour déterminer les besoins en financement à court terme et définir les sources de financement de trésorerie.

Petit rappel : tout ce que vous devez savoir sur le BFR se trouve dans cette vidéo ⬇

Définition et usage du BFR pour le dirigeant

Pour le dirigeant, le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) est un indicateur indispensable de la santé financière de l’entreprise. C’est un élément important du business plan au moment du lancement d’une entreprise : la mauvaise estimation du BFR est une des principales causes d’échec des jeunes entreprises.

Le BFR doit aussi être calculé régulièrement au cours de la vie d’une entreprise : un BFR qui augmente doit être surveillé de près car il peut être le signe avant-coureur de difficultés de trésorerie pouvant aller jusqu’à la faillite.

A lire aussi : BFR élevé : comment anticiper et mieux gérer sa trésorerie ?

Pourquoi calculer le BFR ?

Il existe deux raisons principales du calcul et du suivi du besoin en fonds de roulement.

Assurer le lancement de votre entreprise

Tout d’abord ce calcul est indispensable lors du démarrage d’un business. Effectivement, une mauvaise estimation du BFR est l’une des principales causes de disparition des jeunes entreprises. Les écarts trop importants entre les entrées et les sorties de trésorerie doivent donc être anticipés pour éviter toute complication pouvant, dans un cas extrême, mener à la faillite.

Dans cette mesure, le calcul du BFR est une donnée essentielle du business plan. Pour se faire, ajouter une ligne au business plan comprenant le chiffrage estimé du BFR, au plus précis.

Prendre les bonnes décisions tout au long de la vie de votre entreprise

Si votre estimation du BFR est faite avant le lancement de votre entreprise, cela ne veut pas dire que vous pouvez vous épargner son calcul par la suite de votre activité. Vous l’avez compris, le calcul du BFR doit être effectué tout au long de la vie de votre entreprise, car il s’agit d’un indicateur clé de la santé financière de celle-ci. Ainsi, il doit être calculé au fur et à mesure et son évolution doit être anticipée pour prendre les décisions les plus adaptées à votre situation.

Mesure du Besoin en Fonds de Roulement (BFR)

Le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) d’une entreprise se calcule sur la base du bilan comptable annuel (ou bilan prévisionnel dans le cas d’un lancement d’entreprise). Le calcul du Besoin en Fonds de Roulement (BFR) permet de mesurer ce décalage entre stocks et créances clients d’une part, et dettes aux fournisseurs d’autre part.

Formule de calcul du Besoin en Fonds de Roulement (BFR)

Penchons nous enfin sur le détail du calcul du BFR. Le besoin en fond de roulement fait partie des données calculées dans le bilan comptable. Il correspond à la différence entre l’actif circulant et le passif circulant.

Voici la formule de calcul du besoin en fonds de roulement :

BFR = actif circulant hors trésorerie - passif circulant hors trésorerie

Soit :

BFR = Stocks en cours + Clients et comptes rattachés – Fournisseurs et comptes rattachés – Dettes fiscales et sociales

Attention, ici on prend en compte l’actif circulant hors trésorerie et le passif circulant hors trésorerie également. Plus concrètement, l’actif circulant englobe les stocks et les créances clients tandis que le passif circulant est composé des dettes fournisseurs, dettes sociales et dettes fiscales.

Remarquons également que certains montants sont inscrits HT (hors taxe) et d’autres TTC (toutes taxes comprises). Cela s’explique par le fait que dans certains cas il y a des délais entre le versement de la taxe et les remboursement de celle-ci. Retenez que lorsque vous calculez votre BFR le but est de pouvoir visualiser cet écart éventuel, comme par exemple le moment où vous recevez la TVA et le moment où vous la versez aux organismes compétents.

Pour estimer votre BFR, n'hésitez pas à utiliser directement ce calculateur automatique :

CTA - calculateur de BFR

Pour aller plus loin, il peut être également intéressant de calculer le BFR en jours de chiffre d’affaires (CA), en anglais on parle de “ non-operating working capital in days of revenue”.

BFR (en jours de chiffre d’affaires) = (BFR/CA annuel)*360

Prenons un exemple pour comprendre à quoi sert ce calcul qui, à première vue, peut vous paraître abstrait. Si votre BFR par nombre de jours de CA est de 50 jours, cela signifie que votre entreprise doit utiliser le CA qu’elle génère en 50 jours en moyenne pour couvrir les coûts liés à son cycle d’exploitation.

Blog - BFR - cycle d'exploitation

Unité de mesure du Besoin en Fonds de Roulement (BFR)

L’unité de mesure du BFR est monétaire. Il se calcule donc dans la devise de référence que vous utilisez. Le montant du BFR est annuel, il correspond à une moyenne calculée sur toute la période de l’exercice comptable concerné.

Pour être plus représentatif, le BFR est souvent exprimé en nombre de jours de chiffre d’affaires. Pour obtenir ce ratio, on divise le résultat obtenu par le chiffre d’affaires annuel HT de l’entreprise et on le multiplie par 360 :

BFR en jours de CA = actif circulant – passif circulant x 360 / CA HT

Le résultat obtenu permet au dirigeant de savoir combien de temps de travail il lui faut pour financer l’activité de son entreprise.

Interprétation du Besoin en Fonds de Roulement (BFR)

Blog - BFR - positif ou négatif

Le calcul du BFR peut indiquer un résultat négatif, positif ou nul. Chacun des trois cas reflète une situation différente :

  • BFR négatif : les ressources de l’entreprise sont supérieures à ses dettes, elle dégage donc une marge qui va nourrir sa trésorerie nette.
  • BFR nul : cela signifie que l'actif circulant et le passif circulant s’équilibrent, il n’y a pas de besoin de financement à court terme ni de marge de trésorerie.
  • BFR positif : l'entreprise doit financer ses besoins à court terme en utilisant son fonds de roulement ou en ayant recours à des ressources financières complémentaires.

À lire aussi : BFR élevé : comment anticiper et mieux gérer sa trésorerie ?

La situation la plus fréquente pour les entreprises est d’avoir un BFR positif. L’enjeu alors pour le dirigeant est d’éviter qu’il augmente et de l’optimiser afin qu’il reste dans la moyenne des entreprises du même secteur. Parfois, le BFR peut être structurellement élevé : il s’agit alors de trouver les bonnes méthodes de gestion de trésorerie pour l’anticiper au mieux.

Blog - BFR - positif ou négatif

BFR et fonds de roulement

Différence entre BFR et fonds de roulement

Besoin en Fonds de Roulement (BFR) et Fonds de Roulement (FR) sont deux notions différentes, à ne pas confondre.

  • Le besoin en fonds de roulement détermine le besoin de financement à court terme de l’entreprise. Le BFR est en rapport direct avec le cycle d'exploitation, l'activité de l’entreprise.
  • Le fonds de roulement représente les ressources disponibles à moyen ou long terme (hors chiffre d’affaires) qui permettent à l’entreprise de couvrir ses charges d’exploitation courante. Le fonds de roulement concerne les immobilisations (machines, bâtiments) qui permettent de produire et d'avoir une activité.

Calcul du Fonds de Roulement (FR)

Le fonds de roulement est calculé pour déterminer si les capitaux à long terme, qui comprennent les capitaux propres et les emprunts à long terme, sont suffisants pour financer l'actif immobilisé.

Il existe 2 méthodes pour calculer le fonds de roulement :

  • À partir des éléments du bas de bilan :

Fonds de roulement = Actifs circulants – Dettes à court terme

  • À partir des éléments du haut de bilan :

Fonds de roulement = Capitaux permanents – Actifs immobilisés Soit : Fonds de roulement = Ressources stables (capital + résultat + dettes + provisions pour charges) – Immobilisations brutes

Analyse du Fonds de Roulement (FR)

Comme le BFR, le calcul du fonds de roulement peut indiquer un résultat négatif ou positif.

  • Fonds de roulement positif : cela signifie que les capitaux et emprunts à long terme permettent de financer les actifs immobilisés, et que l’entreprise est en bonne santé financière.
  • Fonds de roulement négatif : cela signifie que l’entreprise ne dispose pas de suffisamment de ressources pour couvrir ses charges d’exploitation. Elle finance donc ses immobilisations par des dettes à court terme. On dit que l’entreprise est sous-capitalisée lorsqu’elle montre un fonds de roulement négatif.

Rapport entre BFR et fonds de roulement

Si le BFR est positif, le fonds de roulement (s’il est positif et supérieur au BFR) va être un recours, un moyen de financement à court terme. Le fonds de roulement finance donc le BFR.

L'excédent représente la trésorerie que la société possède. Ainsi : Trésorerie = BFR - FR

Si le fonds de roulement est positif mais inférieur au BFR, l'entreprise devra trouver d’autres solutions de financement à court terme, telles que le découvert bancaire, l’apport en comptes courants ou la cession de créances.

Comment maîtriser son Besoin en Fonds de Roulement (BFR) ?

Pour maîtriser son besoin en fonds de roulement vous pouvez ajuster trois paramètres différents : le délai de paiement des fournisseurs, le délai de règlement des clients, le délai de rotation des stocks.

Comment optimiser son besoin en fonds de roulement :

3.2.a. Ajuster le délai de paiement des fournisseurs

Quand vous faites le choix de maîtriser votre BFR en agissant sur les délais de paiement des fournisseurs, il s’agit d’augmenter ces derniers grâce à des négociations. Ainsi, cela vous laissera plus de temps pour recevoir vos liquidités nécessaires pour rembourser vos dettes. Tentez votre chance auprès de vos partenaires de longue date en priorité, ces derniers étant plus à même de vous accorder le temps dont vous avez besoin. Pour justifier une demande d’allongement des délais vous pouvez par exemple vous fonder sur votre notoriété ou les volumes commandés si ceux-ci sont importants. Si vous bénéficiez d’un délai de paiement allongé, attendez les derniers jours avant de régler votre facture, le but étant de préserver au mieux votre cash.

3.2.b. Ajuster le délai de règlement des clients

Si vous souhaitez agir sur les délais de règlement des clients pour maîtriser votre BFR il s’agit maintenant de raccourcir la période. Votre but ici est d’accélérer la réception des paiements. Si vous avez pour habitude d’accorder un délai de paiement de 60 jours, vous pouvez privilégier le paiement sous 30 jours, voir comptant. Attention toutefois à ce que ces modifications ne gâchent pas votre relation client. Une autre solution peut aussi être de proposer un escompte afin de palier à d’importants décalages de trésorerie. Autre solution : une fois l’échéance de la facture dépassée, la transmettre sans attendre à une plateforme de recouvrement en ligne. Cette solution permet de simplifier et d’accélèrer le recouvrement amiable de ses créances.

3.2.c. Ajuster le délai de rotation des stocks

Enfin, vous pouvez aussi agir sur vos délais de rotation des stocks en les diminuant également. Si cela n’implique pas de négociations avec des acteurs externes, cette tâche n’est pas aussi simple qu’elle n’y paraît : en réduisant vos délais de rotation de stocks, vous encourez le risque de devoir faire face à des ruptures de stocks. Le choix de la gestion des stocks en flux tendus implique donc une analyse très précise des ventes anticipées pour limiter des complications éventuelles.

3.3. Comment financer son Besoin en Fonds de Roulement (BFR) ?

Etant donné que maîtriser son BFR est une tâche relativement complexe, vous serez souvent amenés à chercher des moyens pour financer votre besoin de fonds de roulement plus ou moins important. Pour pour ce faire, vous pouvez avoir recours à 4 sources différentes en fonction de votre situation.

3.3.a. Financement du BFR par la trésorerie

Si vous avez la chance d’avoir des réserves de trésorerie suffisantes dans votre entreprise, elle pourrait vous servir à financer un besoin en fonds de roulement si celui-ci n’est pas très élevé. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il est indispensable de mettre à jour régulièrement votre tableau de flux de trésorerie.

3.3.b. Financement du BFR par le découvert bancaire

Si vous n’avez pas de trésorerie suffisante pour financer votre BFR, mais que celui-ci reste relativement faible, vous pouvez vous permettre également d’avoir un découvert bancaire à court terme. Cette solution ne devrait être que ponctuelle et temporelle, car elle reste risquée pour votre entreprise, surtout dans le cas d’éventuels imprévus qui peuvent survenir à tout moment.

3.3.c. Financement du BFR par les apports en comptes courants

Une autre solution est aussi de faire appel à des apports en comptes courants. Il s’agit d’un apport adapté pour le court terme également et qui nécessite un remboursement ultérieur avec une rémunération supplémentaire à un taux déterminé.

3.3.d. Financement du BFR par le fonds de roulement

Enfin, vous pouvez également financer votre besoin en fonds de roulement par l’excédent des ressources à long terme, principalement constitués des apports en capital et des emprunts bancaires. Ces ressources sont souvent appelées fonds de roulement. Pour en évaluer le montant il suffit de faire le calcul suivant :

Fonds de roulement = Capitaux permanents. - Actif immobilisé

Voici plus de détails pour mieux comprendre le calcul ci-dessus :

Capitaux permanents = Capitaux propres + emprunts à long terme (durée de plus d’un an)

Actif immobilisé = Immobilisation incorporelles + immobilisations corporelles + immobilisations financières

Vous voilà armés pour calculer, interpréter et maîtriser votre BFR. Pour aller plus loin, découvrez gratuitement et sans engagement comment le logiciel de gestion de trésorerie Agicap permet de suivre en temps réel et sans perte de temps la situation financière de votre entreprise.

Pour maîtriser vos besoins de trésorerie et éviter tout frein majeur dans le développement de votre entreprise, il existe une solution performante : vous équiper d’un logiciel de gestion de trésorerie.

Testez-le gratuitement !

CTA - FR - Tester Agicap


S'inscrire à notre newsletter

Vous aimerez aussi