Gestion de trésorerie en entreprise : comment faire

La gestion de la trésorerie fait partie des incontournables pour toutes les entreprises. Bien gérer sa trésorerie, c’est suivre les entrées et sorties d’argent, mais également suivre de nombreux indicateurs pour savoir quelle stratégie adopter (emprunts, investissements…). Une mauvaise gestion de trésorerie peut rapidement mettre l’entreprise en péril. Heureusement, il existe des solutions pour bien gérer la trésorerie d’une société. Nos experts font le tour de la question dans cet article très complet.

Rappel : qu’est-ce que la trésorerie en entreprise ?

La trésorerie, c’est l’ensemble des ressources financières mobilisables dont dispose l’entreprise à un moment donné.

La trésorerie d’une entreprise est un élément clé de la gestion financière de l’entreprise : en effet, c’est la trésorerie disponible qui permet de régler les charges de l’entreprises : salaires, fournisseurs, etc.

En entreprise, la trésorerie désigne les sommes d’argent que la société possède à un instant T.

Il s’agit donc :

  • des sommes liquides disponibles en caisse,
  • des sommes disponibles sur le ou les comptes bancaires de la société.

Ces fonds doivent être aisément accessibles pour l’entreprise, qui peut les utiliser pour couvrir des dépenses prévues ou non, ou financer des projets lorsqu’une opportunité se présente. Ce sont ces liquidités qui permettent de régler les charges de l’entreprise : salaires, fournisseurs, etc.

Le solde de la trésorerie prend en compte les entrées et sorties d’argent. Son calcul peut être excédentaire ou déficitaire :

  • si le solde de trésorerie est excédentaire, cela signifie que l’entreprise a de l’argent à sa disposition : c’est en général bon signe.
  • si le solde de trésorerie est déficitaire, cela signifie que l’entreprise manque d’argent disponible et qu’elle ne pourra pas faire face à certaines situations sans recourir à un emprunt, par exemple.

Attention toutefois : l’analyse du solde de trésorerie est rarement aussi simple. Elle dépend du contexte de chaque entreprise : un solde excédentaire peut être lié à des factures fournisseurs que la société n’a pas encore payées, par exemple.

Définition : gestion de trésorerie

La gestion de trésorerie rassemble toutes les méthodes et stratégies de gestion des ressources financières d’une entreprise. Son objectif est d’assurer la rentabilité de la structure, grâce au suivi et à l’analyse d’indicateurs.

Le périmètre d’action de la gestion de trésorerie peut regrouper de nombreuses missions :

  • le suivi et le pointage des flux de trésorerie au quotidien ;
  • l’établissement de budgets et de prévisions de trésorerie ;
  • l’élaboration de reportings et le suivi des écarts entre les flux anticipés et les flux avérés ;
  • la gestion des relations bancaires ;
  • l’optimisation des coûts et des produits financiers ;
  • la gestion des différents risques qui peuvent menacer la trésorerie ;
  • le financement d’investissements ;
  • le placement des éventuels excédents de trésorerie

Trop d’entreprises se contentent encore de suivre leurs relevés de comptes bancaires. Mais cela ne suffir pas pour anticiper d'éventuels trous de trésorerie, ou identifier des opportunités d'investissements. C’est pourquoi il est vital d’envisager la trésorerie de façon dynamique, d’anticiper son évolution et de savoir l’interpréter.

Connaissez-vous tous les tenants et aboutissants de la gestion de trésorerie ? Besoin d’une remise à niveau en gestion de trésorerie ? Découvrez Cash Academy, une formation 100 % gratuite ! CTA blog  1

À quoi sert la gestion de trésorerie ?

Éviter le risque de cessation des paiement

Une entreprise qui n’est plus en mesure de régler ses dettes à court terme est une entreprise en situation de cessation de paiement. Bien souvent, cela équivaut à sa mort (ou tout du moins l’expose à de sérieux problèmes).

Heureusement, gérer la trésorerie de votre entreprise peut vous éviter de vous retrouver au pied du mur. En mettant en place un suivi régulier (tenir un budget de trésorerie à jour par exemple), vous aurez une bien meilleure visibilité sur vos fluxs de trésorerie actuels ainsi que vos prévisions. Cela vous permettra d’identifier en amont les décalages de trésorerie qui pourraient porter préjudice à vos finances pour ensuite prendre les mesures qui s’imposent.

Faire des économies (d’agios, de commissions d’intervention, etc.)

Toujours pas convaincu ? Une bonne gestion de trésorerie peut permettre d’économiser de l’argent sur les frais bancaires : intérêts d’emprunt, agios, commissions d’intervention, etc. Une entreprise qui dépasse son découvert autorisé devra en effet payer des agios, auxquelles s’ajoutent des commissions d’intervention. Si le dirigeant gère sa trésorerie efficacement, il sera en mesure de déterminer les périodes auxquelles il aura réellement besoin de financer sa trésorerie et aura le temps de mettre en place des financements moins coûteux.  

Gagner de l’argent en plaçant intelligemment son excédent de trésorerie

Si une trésorerie négative entraîne des frais supplémentaire pour l’entreprise, une trésorerie excédentaire mal placée n’est pas non plus optimale.

Il faut savoir que les banques proposent un large panel d’offres pour qui souhaite placer un excédent de trésorerie, le tout en fonction des objectifs de chaque dirigeant :

  • Placer l’excédent afin d’en tirer un profit à terme

  • Placer l’excédent en prévision du financement d’un investissement

  • Placer l’excédent afin d’avoir une réserve de sécurité en cas de coup dur

Mais pour cela, faut-t-il encore savoir que l’entreprise a dégagé cet excédent ! Et devinez comment il est possible de mettre en lumière une telle situation ? 
En utilisant un plan de trésorerie prévisionnel et en suivant son évolution régulièrement.

Vidéo : le guide de la gestion de trésorerie

Découvrez le guide vidéo de la gestion de trésorerie en entreprise :



Gestion de trésorerie : qui fait quoi ?

Toutes les entreprises sont concernées par la gestion de leur trésorerie. La charge de travail et les ressources humaines disponibles varient d’une entreprise à l’autre. Une multinationale aura beaucoup plus de flux à gérer qu’une start-up qui vient de se lancer, et une petite entreprise aura beaucoup moins de personnel formé pour gérer sa trésorerie qu’un grand groupe.

Le rôle du dirigeant

Le dirigeant d’une entreprise a besoin de connaître sa situation de trésorerie et de mesurer l’impact de ses décisions (investissements, recrutements…) sur sa rentabilité et sa trésorerie future. La bonne gestion de trésorerie doit lui permettre de prendre les meilleures décisions pour son entreprise, dans un futur proche et plus lointain.

Mais si l’entreprise est de petite taille, sans fonction finances, c’est lui qui va remplir tous les rôles décrits ci-dessous !

Le rôle du DAF

Le directeur administratif et financier manage l’équipe finance de l’entreprise et reporte au dirigeant. Son rôle dans la gestion de trésorerie est de suivre les indicateurs en temps réel et de façon fiable, pour pouvoir alerter le dirigeant en cas de problème de trésorerie et le conseiller sur les décisions à prendre et les actions à mettre en place.

Bonnes pratiques, astuces... Retrouvez 25 conseils de DAF pour mieux gérer votre trésorerie dans cet ebook gratuit : Les secrets des DAF pour mieux gérer votre trésorerie

Le rôle du trésorier

Le trésorier est celui qui gère la trésorerie au quotidien. Il est chargé du suivi des flux de trésorerie, de l’élaboration des budgets prévisionnels, de l’analyse des différents indicateurs, des relations avec les banques, la validation … Son rôle est essentiel car il a une vision d’ensemble des liquidités et de la rentabilité de l’entreprise.

Le rôle du comptable

En général, on dit que la comptabilité est une analyse du passé, tandis que la trésorerie se projette dans l’avenir.

S’il n’y a pas de trésorier, c’est le comptable qui va effectuer les missions de gestion de trésorerie. S’il y a un trésorier, il va plutôt remplir la fonction de fournir les données : factures, bilan, compte de résultat...

Le rôle du contrôleur de gestion

Le contrôleur de gestion a son rôle à jouer dans la gestion de trésorerie parce qu’il est en charge des budgets de chaque activité ou service de l’entreprise. Il va donc fournir les informations nécessaires pour construire le prévisionnel de trésorerie.

La gestion de trésorerie au quotidien

Analyser votre trésorerie une fois en début de mois et n’y revenir que 30 jours après ne suffit pas. Prenez l’habitude de suivre l’état de votre trésorerie au jour le jour : encaissements et décaissements doivent être surveillés de près.

Le rapprochement bancaire

Le rapprochement bancaire est un contrôle qui vise à vérifier que les factures émises ou reçues par la société ont bien entraîné les mouvements correspondants sur les comptes en banque de la société.

Identifier sa position de trésorerie

La position de trésorerie désigne l’état de la trésorerie à un instant T. Le plus pratique est souvent de partir de la trésorerie disponible à l’issue du bilan annuel de l’entreprise. Mais si le suivi de la trésorerie est rigoureux, il est également possible de partir d’un solde de trésorerie mensuel, qui sera issu du tableau de suivi.

Modèle de tableau de suivi de trésorerie mensuel

Pour avoir une bonne vue de votre trésorerie, vous pouvez mettre en place un tableau Excel tout simple. On vous a concocté un modèle à télécharger gratuitement.

Cash Academy étape 2 - Tableau de suivi de trésorerie

Pour remplir le tableau, rien de très compliqué :

  • Dans un premier temps, renseignez votre trésorerie disponible au début du premier mois.
  • Ensuite, identifiez les encaissements et décaissements du mois. Factures, notes de frais,impôts, loyer, subventions… Tout doit être inventorié de manière claire et lisible, en TTC. Vérifier que tous les flux de trésorerie sont bien liés au mois concerné.
  • L’outil va calculer automatiquement la trésorerie de fin de mois. Il ne vous reste plus qu’à en tirer les conclusions nécessaires au bon fonctionnement de votre activité !

Le renseignement au fil de l’eau du montant de vos factures ainsi que des dates de paiements effectifs vous permet de tenir à jour votre trésorerie et d’anticiper une éventuelle rupture de cash à court terme.

Je télécharge mon modèle Excel de gestion de trésorerie :



Gérer sa trésorerie grâce à un plan de trésorerie

Aussi appelé budget de trésorerie, le plan de trésorerie prévisionnel permet de se projeter sur les flux de trésorerie à court, moyen et long terme.

Il s'agit d'un document financier prévisionnel qui liste toutes les entrées et sorties de trésorerie prévues par une entreprise. Il est généralement établi sur 12 mois et présente donc l’intégralité des flux d’argent qu’une société va opérer au cours de son activité. Cette liste se doit d’être exhaustive et comporter toutes les opérations, sans exception : le moindre oubli va en effet fausser le solde à la fin du mois et donner une image erronée de la santé financière de l’entreprise.

Pour en savoir plus, consultez notre article : Plan de trésorerie : principe et modèle excel gratuit à télécharger

Voici un exemple de tableau de trésorerie, issu du plan de trésorerie d’une entreprise fictive pour l’année 2021. Les encaissements et décaissements sont clairement identifiés, et la vue par colonne permet d’avoir une vision mensuelle à la fois synthétique et exhaustive.

Exemple de plan de trésorerie prévisionnel

Besoin d'un modèle ? Téléchargez votre plan de trésorerie !

Gestion de trésorerie : comment anticiper l’avenir ?

Faire des prévisions de trésorerie

Ne pas faire de prévisions de trésorerie revient à naviguer à vue. C’est pour cette raison qu’établir un plan de trésorerie prévisionnel est primordial, afin de suivre et ajuster régulièrement la stratégie de l’entreprise. Le plan de trésorerie prévisionnel permet d’informer le dirigeant d’entreprise des problèmes de trésorerie à venir, et donc de les anticiper.

L’établissement de prévisions grâce au plan de trésorerie n’est pas une fin en soi. Ce document doit être régulièrement mis à jour en fonction des flux de trésorerie réels et de l’évolution des objectifs.

Envisager tous les scénarios

Pour une gestion de trésorerie optimale, surtout au niveau de la projection, l’entreprise doit envisager tous les scénarios possibles. Perte d’un client, retards de paiement, baisse de la demande… ou à l’inverse : hausse soudaine des commandes, croissance rapide… Toutes les possibilités doivent être considérées, avec des éléments de réponse à apporter pour chaque cas de figure (financement externe, investissement lourd…).

L’un des principaux risques est que l’entreprise ait une vision trop optimiste de son futur, surtout pour les jeunes sociétés qui doivent encore trouver leurs marques en matière de trésorerie. On pensera notamment à la confusion vite arrivée entre un chiffre d’affaires élevé et une situation de trésorerie positive : l’un ne va pas nécessairement avec l’autre !

Les indicateurs clés de la gestion de trésorerie

La trésorerie disponible

La trésorerie disponible correspondant à l’argent que vous avez à un instant T sur l’ensemble de vos comptes bancaires. Il est indispensable de suivre cet indicateur, mais également de prévoir son évolution en réalisant des prévisions de trésorerie. Être en mesure de déterminer assez précisément votre trésorerie prévisionnelle vous permettra de réagir en avance si nécessaire (et donc d’éviter un “trou” de trésorerie impromptu).

Afin de valider la pertinence de vos prévisions de trésorerie, nous vous recommandons par ailleurs de confronter régulièrement vos prévisions avec ce qui s’est vraiment réalisé.

À lire aussi : Qu'est-ce que la trésorerie nette d'une entreprise ?

La consommation nette de cash

Elle correspond à la formule suivante:

Consommation Nette sur un mois donné = Décaissements du mois – Encaissements du mois

En partant des données contenues dans votre tableau de trésorerie, vous pouvez suivre mois par mois si vous “consommez” de la trésorerie (c’est à dire si vous avez davantage de dépenses que de recettes) ou au contraire si vous accumulez de la trésorerie.
Une consommation positive peut avoir plusieurs causes : exceptionnelle (investissement, baisse ponctuelle des encaissements), ou structurelle (charges courantes dépassant les recettes courantes). Dans tous les cas, il faut se montrer prudent et ne pas laisser s’éterniser la situation.

*À lire aussi : Qu'est-ce que le cash burn et comment le maîtriser ? *

Le BFR / Besoin de trésorerie

Le BFR (Besoin en Fonds de Roulement) représente le montant d’argent dont une entreprise a besoin pour couvrir ses décalages de trésorerie entre encaissements et décaissements (appelé le cycle d’exploitation).

Le suivi régulier de cet indicateur permet de savoir comment évolue le besoin de trésorerie de l’entreprise.

Le BFR est à analyser puisqu’une entreprise peut connaître une explosion de son activité mais quand même faire face à des difficultés de trésorerie.

Si on prend une entreprise qui connaît une forte hausse de son activité tout en accordant des délais de paiement, cela va généralement faire augmenter le BFR : stock plus important, embauche pour avoir plus de main d’oeuvre, achats de machines supplémentaires.

Sauf que…

Conserver ce stock pèse sur la trésorerie puisque les marchandises ont déjà été payées mais ne seront vendues que plus tard.
Ainsi, l’entreprise doit disposer d’un fonds de roulement suffisant pour financer tout cela dans l’attente de ses encaissements prévus qui viendront rétablir l‘équilibre.
Remarque : un BFR en augmentation n’est pas forcément annonciateur de difficultés de trésorerie. En revanche, l’entreprise doit faire en sorte de pouvoir y faire face correctement.

À lire aussi : BFR élevé : comment anticiper et mieux gérer sa trésorerie ?

Bien gérer sa trésorerie : pourquoi est-ce si difficile ?

De nombreuses entreprises rencontrent des difficultés dans la gestion de leur trésorerie. Et pour cause : la trésorerie est une discipline complexe.

Gestion de trésorerie : de très nombreux éléments à prendre en compte

Encaissements, décaissements, acomptes, avoirs, crédits, emprunts, délais de paiement… Autant d’éléments qui complexifient la gestion de la trésorerie, surtout si on suit leur évolution à la main via un tableau Excel ou des documents papier !

L'accès à l'information peut s'avérer complexe, d'autant plus si votre société traite un grand volume de flux de trésorerie sur plusieurs comptes en banque. Accéder à une vue consolidée de sa trésorerie s'avère alors mission impossible.

Gestion de trésorerie : le travail de l’expert-comptable ?

Le dirigeant d'entreprise va naturellement se tourner vers son comptable ou son expert-comptable pour obtenir des informations sur l'état actuel et futur de sa trésorerie. Or la trésorerie et la comptabilité sont deux notions différentes ! L'expert-comptable pourra difficilement vous donner en temps réel des informations sur votre trésorerie.

À lire aussi : Pourquoi il ne faut pas confondre vue comptable et vue trésorerie ?

Gestion de trésorerie : une mission chronophage

Vérifier les encaissements et décaissements au jour le jour, mettre au point des prévisions de trésorerie et les actualiser, sortir des reportings et interpréter les indicateurs... La gestion de trésorerie est une tâche qui nécessite du temps et un investissement quotidien.

Gestion de trésorerie : les limites d’Excel

Excel est un logiciel très puissant, mais il manque de souplesse d'utilisation, de mise à jour en temps réel et de fiabilité. Plus il y a d’interventions humaines, plus le délai de traitement peut s’allonger, et plus le risque d’erreur augmente : personne n’est parfait ! Et ces erreurs ne seront sans doute détectées que plusieurs mois plus tard, ce qui impliquera un temps conséquent pour les corriger.

5 bonnes pratiques pour améliorer sa gestion de trésorerie

Puisque la trésorerie est le nerf de la guerre, nous avons décidé de vous fournir une liste des principaux commandements qui peuvent vous aider à gérer votre trésorerie au mieux !

1) Des projections tu élaboreras

Comme son nom l’indique, le plan de trésorerie prévisionnel sert (entre autres) à anticiper. Vous pourrez vous rendre compte assez facilement d’éventuelles difficultés de trésorerie à venir, ce qui vous laissera une marge de manœuvre plus large pour réagir en mettant place des actions correctives adaptées.

Mais pourquoi se contenter d’une seule projection alors qu’il vous est possible de constituer de multiples hypothèses d’activité ? 
En effet, rien ne vous empêche de dupliquer votre prévisionnel et de constituer différents cas de figures, afin de vous faire une idée de la solidité de votre trésorerie et des risques potentiels qu’elle encourt en fonction de la situation dans laquelle vous la mettez.
Cela vous permettra également (par exemple) de déterminer si vous pouvez vous permettre de financer un investissement lourd à un certain moment ou si vous devriez attendre un peu car votre solde de trésorerie n’est pas suffisant.
Les possibilités sont donc nombreuses, et les résultats souvent très intéressants.

2) Un suivi de trésorerie tu tiendras

Une entreprise encaisse et décaisse de l’argent quotidiennement, mais tous ces flux de trésorerie ne sont pas enregistrables par le cerveau humain de manière fiable. Il est donc CA-PI-TAL de mettre en place un suivi de trésorerie. En vous aidant d’un tel outil, vous aurez la possibilité d’avoir une vision immédiate des entrées et sorties d’argent de votre entreprise à court et moyen terme. 

Mais surtout, n’oubliez pas que la gestion de trésorerie n’est pas une discipline figée dans le temps. Un tableau de trésorerie pas mis à jour n’a que peu d’intérêt ! L’idéal est donc d’y consacrer un moment chaque semaine, pour ajouter, corriger, et actualiser recettes puis dépenses.

3) A te faire payer dans les temps tu apprendras

Le client est roi, puisque c’est lui vous permet de faire fonctionner votre activité ! Un des enjeux de la gestion de trésorerie est donc d’entretenir une relation de confiance avec votre clientèle : mieux vous vous entendrez avec eux, moins vous aurez de risque de subir des retards de paiement qui, soyons clairs, sont un véritable fléau pour la trésorerie.
Mais attention, cela ne veut pas dire pour autant que vous devez céder devant tous vos acheteurs : si vous savez que certains ont tendance à ne pas payer à temps, exigez d’eux qu’ils vous paient comptant en leur expliquant que vous ne pouvez pas vous permettre d’avoir des décalages de trésorerie trop importants. 
De même, n’hésitez pas à vous renseigner sur vos nouveaux clients au préalable : si leur mauvaise réputation les précède, montrez-vous ferme en leur indiquant dès le début que vous ne leur accorderez aucune facilité de paiement.

4) Ton stock tu équilibreras

Ni trop ni pas assez ! L’objectif est de maintenir le niveau de vos stocks au niveau qui vous semble le plus optimal afin de réduire le besoin de trésorerie qui y est lié. Tout est une affaire de dosage : plusieurs méthodes de gestion des stocks existent. Certaines sont plus adaptées à des entreprises vendant de grosses quantités à intervalles réguliers, d’autres fonctionnent mieux pour les sociétés vendant de petites quantités sur un marché de niche.

5) Les problèmes tu n’attendras pas

 Votre business est florissant ? Les prévisions idylliques ? Parfait c’est justement le moment pour aller négocier avec votre banquier une autorisation de découvert, par exemple.
Hein ? Mais si tout va bien, pourquoi est ce que je devrais aller négocier un découvert ?” 
Concrètement, une entreprise est confrontée à des problèmes ou à une insuffisance de trésorerie à au moins une reprise au cours de son existence. Loin d’être dramatiques en général, les difficultés peuvent vite être réglées à condition d’y être préparé. 
Reprenons notre exemple d’autorisation de découvert. 
En allant voir votre banquier pendant que l’état de vos finances est très bon, vous allez non seulement pouvoir bénéficier d’avantages fiscaux, mais en plus vous pourrez profiter automatiquement d’un découvert autorisé si un jour la situation venait à se dégrader.
Au contraire, si vous lui annoncez que vous avez un besoin urgent de financement car vous allez être dans le rouge d’ici deux jours, il y a très peu de chances que vous repartiez avec quoi que ce soit. 
Soyez donc prévoyant et souvenez vous qu’il vaut mieux prévenir que guérir !

Comment simplifier la gestion de trésorerie ?

Pour toutes ces raisons, de plus en plus d’entreprises utilisent des logiciels de trésorerie spécialisés.

Logiciel de gestion de trésorerie : qu’est-ce que c’est ?

Un logiciel de gestion de trésorerie est une solution qui vous permet de gérer de façon électronique la trésorerie d’une entreprise.

Le logiciel de trésorerie permet de limiter les erreurs humaines en collectant directement les relevés des différents comptes bancaires de l’entreprise. Il a pour objectif de suivre de très près le paiement des factures, la comparaison entre le prévisionnel et la trésorerie avérée, ou encore de générer automatiquement des suivis de trésorerie.

Agicap, le logiciel qui simplifie votre gestion de trésorerie

Agicap est LA solution de gestion de trésorerie qui révolutionne la façon de suivre et prévoir les flux de trésorerie des entreprises. Créée en 2016 par 3 entrepreneurs lyonnais, Agicap rend accessible la gestion de trésorerie aux PME grâce à son son outil en ligne (SaaS) de gestion et de prévision.

Découvrez le témoignage de Merci Handy, qui gère sa trésorerie au quotidien grâce à Agicap :

En appliquant des technologies d’intelligence artificielle à des données pertinentes, par exemple les flux bancaires, Agicap vous permet de :

  • visualiser la trésorerie disponible en temps réel facilement, avec des données automatiquement synchronisées
  • automatiser la mise à jour de votre budget et les prévisions de trésorerie pour connaître les écarts et ré-ajuster son budget futur de manière itérative
  • prendre les meilleures décisions en évaluant l’impact des scénarios stratégiques sur la trésorerie.

Entreprise en pleine croissance, Agicap est implantée en France, en Allemagne, en Espagne, en Italie, aux Pays-Bas, et compte plusieurs milliers de clients.

Faites le test gratuitement !

CTA Blog Agicap

Vous aimerez aussi