Comment fonctionne un rapprochement bancaire ?

Le rapprochement bancaire est une pratique assez fréquente en comptabilité. Même si elle ne relève d’aucune obligation légale, elle demeure fortement recommandée pour vérifier l’état des différents comptes de votre entreprise, mais également surveiller les flux d’argent. En quoi consiste précisément un rapprochement bancaire ? Comment permet-il d’avoir un meilleur aperçu de votre trésorerie ? Et surtout comment le mettre en application ? Eléments de réponse dans cet article.

Au sommaire :

Rapprochement bancaire : définition

Le rapprochement bancaire est un procédé comptable de contrôle. Il permet à l’entreprise de vérifier les opérations saisies dans le compte 512, avec celles mentionnées sur le relevé de compte émis par votre banque. L’entreprise peut ainsi s’assurer que les comptes bancaires correspondent avec ses relevés à une date donnée.

Pour effectuer la concordance de ces deux soldes, la comptabilité de l’entreprise procède au pointage croisé des documents. In fine, les deux soldes doivent être identiques.

Le rapprochement bancaire est une opération menée périodiquement, plus généralement en fin de mois.

Bon à savoir : qu’est-ce que le compte de Banque 512 ? Le compte 512 représente le compte bancaire d’une société. Ce compte d’actif est utilisé pour les paiements (chèques, virements…). A ne pas confondre avec le compte 513 consacré aux liquidités.

Plus largement, cette opération présente la situation de trésorerie d’une entreprise, tout en examinant que chaque flux financier (dettes et créances) a été bien comptabilisé de part et d’autre.

Connaissez-vous tous les tenants et aboutissants de la gestion de trésorerie ? Besoin d’une remise à niveau en gestion de trésorerie ? Découvrez Cash Academy, une formation 100 % gratuite ! CTA blog  1

A quoi sert le rapprochement bancaire ?

Cette méthode comptable repose sur plusieurs objectifs :

  • Repérer des erreurs lors de la saisie des montants
  • Prendre conscience d’éventuels oublis de saisie de votre extrait de compte (frais bancaires, agios)
  • Contrôler la conformité des prélèvements effectués par votre banque dont votre entreprise n’aurait pas eu connaissance
  • Vous assurer des entrées et sorties d’argent mentionnées dans le grand livre (le grand livre est un document qui présente l’intégralité des mouvements comptables d’une entreprise, également connu sous la formulation recueil de comptes.)

Pour résumer, le rapprochement bancaire contrôle la cohérence de soldes entre le compte bancaire et votre comptabilité, mais aussi l’état de votre trésorerie, et la bonne actualisation de vos écritures comptables.

C'est donc une brique indispensable de votre suivi de trésorerie. Le rapprochement bancaire est une étape vivement recommandée pour toutes les entreprises. Dans la pratique, il est préconisé d’élaborer un état le plus souvent possible.

Pourquoi y a-t-il des écarts entre mon relevé bancaire et mes écritures comptables ?

Dans la gestion d’une entreprise, la précision et la fiabilité sont deux notions fondamentales. Il faut éviter autant que possible les erreurs de saisie, omissions etc. Tous ces événements ne sont pas anodins et peuvent mener à terme, à la faillite d’une entreprise. C’est la raison pour laquelle, maximiser le processus de rapprochement bancaire devient indispensable. Il intervient comme un levier de contrôle pour repérer et corriger des irrégularités.

Le rapprochement bancaire vérifie la concordance entre solde comptable et solde bancaire. Il compare donc sur une temporalité définie : écritures comptables et opérations bancaires, afin de repérer des anomalies à l’origine d’un écart.

De manière générale, il est quasiment impossible d’assister à une synchronisation parfaite entre l’enregistrement comptable d’une entreprise et les écritures bancaires. La principale raison, pour ne pas dire l’unique, provient du fait que les opérations des deux côtés ne sont pas prises en compte à la même date.

Un exemple pour mieux comprendre :

Votre entreprise règle une facture fournisseur à la date du 23 janvier, d’un montant de 4 500 euros. Parallèlement votre service client perçoit un chèque de 7 000 euros. Ces deux flux financiers sont reportés dans le grand livre et notamment dans le compte 512. Ces deux flux apparaissent bien dans la comptabilité de l’entreprise, mais vous ne les distinguez pas sur le relevé bancaire émis par votre établissement financier.

Dès lors, comment expliquer cette différence ? Une des explications les plus courantes tient au décalage dans le temps qui existe entre le déclenchement d’un flux financier et sa matérialisation bancaire. En effet, décider d’un flux financier ne le rend pas instantané.

Par exemple, lorsque vous signez un chèque, le compte bancaire n’est pas immédiatement débité.

Il faut savoir qu’il peut s’écouler plusieurs jours entre la date d’émission d’un règlement, et donc la date d’écriture comptable correspondante et le flux financier sur le compte de l’entreprise.

Comment structurer son suivi de trésorerie ? Découvrez le témoignage de Hubert Renauld, Directeur des Fonctions Supports chez Magda Champignons :

Copie de Linkedin Ads  5

Comment faire un rapprochement bancaire ?

Bien que facultatif, le rapprochement bancaire reste vivement recommandé afin de garder une visibilité sur votre trésorerie. Voici les principales étapes pour réaliser efficacement un rapprochement bancaire.

Récolter les documents nécessaires

Pour cette opération, vous devez vous munir de plusieurs documents à l’appui, à savoir :

  • Les extraits de compte de la période en question ;
  • Le grand livre ou l’extrait de compte 512 intéressé ;
  • L’état de rapprochement bancaire précédent ;
  • Tous les justificatifs des mouvements de trésorerie (souches de chèques, remises d’espèces ou de chèques).

Etablir un état de rapprochement bancaire

Pour établir un état de rapprochement bancaire, vous devez dresser un tableau construit de la manière suivante :

  1. Une première ligne qui mentionne le montant du relevé bancaire ;
  2. Ensuite, définissez deux colonnes : la première comprend les montants débiteurs et créditeurs enregistrés en banque en comptabilité, mais qui ne figurent pas sur le relevé bancaire ;
  3. Dressez un autre tableau à deux colonnes. Ce dernier mentionne les montants débiteurs et créditeurs notifiés sur le relevé bancaire, mais qui cette fois-ci, n’apparaissent pas en comptabilité ;
  4. Rajoutez une ligne qui calcule le solde bancaire théorique en comptabilité ;
  5. Puis une autre ligne, avec le montant dans le compte banque en comptabilité ;
  6. Enfin, mentionnez une dernière ligne qui calcule la différence entre les deux lignes précédentes.

Lorsque le rapprochement bancaire est terminé, il ne doit plus y avoir de différence au niveau de la dernière ligne.

Calculer le rapprochement bancaire

Pour calculer le rapprochement bancaire, rassemblez au préalable vos relevés de compte bancaire.

  1. Instaurez les soldes de départ à savoir : solde du compte bancaire d’une part et solde du compte comptable ;
  2. Recoupez les opérations entre le compte bancaire et le compte 512 ;
  3. Observez tous les réglements saisis (virements, chèques, dépôts d’espèces) ;
  4. Contrôlez tous les versements émis (paiement par carte bancaire, virements, etc) ;
  5. Contrôlez chaque chèque ;
  6. Observez la coïncidence finale et mettez en relief les soldes rapprochés.

Vérifier la concordance des comptes

Cette étape consiste à vérifier ligne après ligne, si le relevé bancaire est fidèle aux enregistrements comptables. Il est relativement fréquent lors de ce type de veille, d’observer des écarts. Les différentes temporalités sont souvent la cause principale. D’autres facteurs peuvent expliquer ces disparités tels que : des fautes de saisie sur les montants ou des doublons de facture…

Régulariser des écritures lors du rapprochement bancaire

Lorsque des écarts sont identifiés, vous devez alors régulariser les écritures. Pour ce faire, vous devez notifier les écritures manquantes sur le compte de banque 512.

À lire aussi : Pourquoi il ne faut pas confondre vue comptable et vue trésorerie ?

Les outils de rapprochement bancaire

Travailler sur le rapprochement bancaire peut s’avérer fastidieux et chronophage lorsque vous ne bénéficiez pas des outils idoines. Voici quelques pistes pour vous faciliter la tâche.

Faire son rapprochement bancaire sur Excel

Lorsqu’on parle chiffres, le premier outil qui vient à l’esprit est bien évidemment le célèbre tableur Excel. Il peut en effet constituer un premier levier pour effectuer cette tâche, tout en gardant à l’esprit qu’il comporte certaines limites.

Utilisé par de nombreuses entreprises à des fins multiples, Excel est un bon moyen pour gérer votre trésorerie. Le premier point intéressant, c’est son âge. Oui oui, vous avez bien lu ! Sur le marché depuis plusieurs années, le logiciel a reçu de multiples mises à jour au fil du temps pour aujourd’hui proposer des fonctionnalités bien rodées.

Attention cependant, mal maîtrisé, Excel peut vite être source d’erreur et de perte de temps, d’autant plus si vous êtes plusieurs à suivre la trésorerie de l’entreprise.

Faire son rapprochement bancaire avec un logiciel de comptabilité

Il faut savoir qu’il existe des logiciels spécifiques pour réaliser un rapprochement bancaire ou des logiciels complets qui gère l’intégralité de la comptabilité d’une entreprise, avec un module de rapprochement bancaire.

Vous disposez d’un logiciel de gestion comptable et financière, mais vos mouvements ne sont pas générés par votre ERP ? Il existe des modules d’import et de rapprochement bancaire. Ils vous permettent d’importer les relevés bancaires, de créer des écritures de banque sélectionnées dans le relevé, visualiser des écritures déjà présentes avant import...

Par contre, la plupart des logiciels de comptabilité ne vous permettent pas de suivre votre trésorerie en temps réel.

Automatisez votre rapprochement bancaire avec Agicap

Agicap est un logiciel de gestion de trésorerie adapté à toutes les TPE et PME. Avec Agicap, vous aurez accès à un suivi de trésorerie en temps réel et automatisé : la solution s’intègre avec vos banques, outils comptables, outils de facturation et met automatiquement votre trésorerie à jour.

illu-previsionnel

Agicap vous permet aussi d’anticiper votre trésorerie à 1, 3, 6, 12 mois ou plus pour prendre les bonnes décisions et sécuriser vos besoins de financement. Vous pouvez également simuler facilement l’impact de scénarios de crise sur votre trésorerie : baisse du chiffre d’affaires, chômage partiel, décalage des remboursements d’emprunts...

Découvrez le témoignage de Morgane Renault, co-fondatrice de La Pause Baskets :


"On a besoin en tant que chef d'entreprise de maîtriser sa tréso, d'avoir une bonne visibilité et de pouvoir faire des scénarios."
Morgane Renault, co-fondatrice de La Pause Baskets

Faites votre rapprochement bancaire en quelques clics. Agicap vous suggère automatiquement le rapprochement entre vos opérations payées et engagées. Fini le pointage manuel !

Les avantages d’Agicap pour mieux gérer sa trésorerie :

  • Simplicité : Agicap est extrêmement facile à prendre en main, et ne demande pas d’expertise poussée en comptabilité.
  • Automatisation : en étant connecté à vos banques et logiciels internes, Agicap met à jour en temps réel toutes vos données financières.
  • Visualisation : en un coup d’œil, vous voyez sur Agicap l’évolution de votre trésorerie et vous pouvez personnaliser les vues souhaitées.
  • Prévision : vous pouvez faire votre budget prévisionnel directement dans Agicap et avoir une vue de votre trésorerie sur plusieurs mois ou années en fonction de vos besoins. Vous pouvez aussi multiplier les scénarios pour visualiser l’impact de certains événements (embauche, investissements, crise…) sur votre trésorerie.

Agicap est l’outil idéal pour surveiller de près votre trésorerie et automatiser votre rapprochement bancaire. Faites le test !

CTA Blog Agicap

Vous aimerez aussi