Pourquoi il ne faut pas confondre vue comptable et vue trésorerie ?

Connaissez-vous le dicton anglais : “Revenue is Vanity, Result is Sanity, but Cash is King” ? On peut le traduire par : “Le chiffre d’affaires c’est de l’orgueil, la rentabilité c’est la raison, mais la trésorerie est reine”.

Vous avez peut-être l’impression que comme vous suivez votre comptabilité, vous avez toutes les infos nécessaires sur votre trésorerie, et que les données comptables suffisent pour piloter votre entreprise.

Mais la gestion de trésorerie a ses propres principes, qui diffèrent de la comptabilité. Et piloter votre entreprise par le cash peut faire la différence entre la sécurité financière et la faillite.

Dans cet article :

Notions-clés de comptabilité

La comptabilité, c’est un système d'organisation des données financières d'une entreprise, qui permet de fournir un état de la situation financière de l'entreprise.

Le champ de la comptabilité s'étend de la réception de pièces comptables à la production des états financiers de l'entreprise. Elle peut constituer le socle des instruments de gestion.

La comptabilité française repose sur le système de la comptabilité double. La comptabilité double signifie que chaque montant correspondant à une activité dans l'entreprise doit être retrouvé dans un autre compte. La comptabilisation se fait donc toujours en miroir.

Comptabilité générale

La comptabilité générale est obligatoire pour toute entreprise commerciale.

Elle consiste à produire des états financiers, c’est-à-dire des documents comptables comme le compte de résultat, le bilan et les annexes, à la fin d’un exercice comptable.

Comptabilité analytique

La comptabilité analytique, contrairement à la comptabilité générale, n’est pas une obligation pour les entreprises, mais elle est fortement conseillée.

Son principal objectif est d’analyser tous les coûts liés à l’activité de l’entreprise et de déterminer la rentabilité.

À quoi sert la comptabilité ?

La comptabilité générale est avant tout une obligation légale, qui permet à l'État de calculer les impôts comme la TVA et l’IS.

Pour l’entreprise, la comptabilité remplit plusieurs missions.

Déjà, elle permet de savoir si l’entreprise est rentable.

C’est un outil de communication : elle permet de présenter la situation économique de l’entreprise, grâce aux documents de synthèse des comptes annuels. Elle constitue un langage commun avec les associés, les banquiers, les salariés… Elle se base sur des documents de synthèse appelés comptes annuels (Bilan, Compte de Résultat et Annexes).

C’est un outil de gestion : elle est souvent le socle de l’analyse pour le dirigeant, le contrôleur de gestion, et même le trésorier.

Elle sert à réaliser différents documents :

  • financiers : tableaux de financement…
  • prévisionnels : compte de résultat prévisionnel, plan de financement prévisionnel…
  • gestionnaires : tableaux de bord, analyse des coûts etc. (comptabilité analytique).

Les principaux tableaux de comptabilité

À la clôture de l’exercice comptable (à la fin d’une année calendaire ou glissante), l’entreprise doit établir les éléments de comptabilité générale : le bilan, le compte de résultat, l’annexe, qui sont des états financiers obligatoires.

Le compte de résultat