Les retards de paiement sont en forte hausse en France depuis début 2022

Temps de lecture: 9 min

Comment gérer la recrudescence des retards de paiement ?

Après un pic au T3 2020, les retards de paiement des entreprises ont diminué jusqu’à retrouver fin 2021 un niveau presque similaire à celui pré-Covid. Cependant, la situation s’est inversée depuis le début de l’année 2022, faisant monter les craintes sur la trésorerie des entreprises.

Dans cet article, nous vous proposons donc de faire le point sur la situation, des pistes d’explication et enfin des mesures à prendre pour limiter leur impact sur votre trésorerie.

Entreprises et services publics paient de plus en plus tard

D’après une étude du cabinet Altares, la durée des retards de paiement était en baisse depuis un pic historique au T3 2020. Elle était ainsi en bonne voie pour retrouver son niveau pré-Covid, autour de 11 jours de retard.

FR - durée des retards de paiement

Cependant, la situation a beaucoup évolué depuis. En conséquence, les entreprises font face à une explosion de la durée des retards de paiement. Selon Intrum, une société spécialisée dans le recouvrement, les retards de paiement entre entreprises étaient en moyenne de 11 jours à fin 2021. Le chiffre est proche de celui obtenu par Altares, l’écart s’expliquant par la méthodologie de la mesure. Ce délai a depuis augmenté de 50% pour passer à 17 jours en France, selon la dernière édition de l’European Payment Report. La hausse est encore plus marquée pour les entreprises travaillant avec le secteur public : de 9 jours de retard en 2021 à 23 jours aujourd’hui.

FR - Evolution de la moyenne du nombre de jours de retard de paiement entre 2021 et 2022

Les services publics et l’énergie sont les plus longs payeurs

En moyenne, les entreprises mettent maintenant 55 jours à régler une facture. Cependant, cette moyenne cache des écarts allant presque du simple au double entre secteurs d’activité. Le graphique suivant le montre bien, à nouveau tiré du rapport d’Intrum.

Délais de paiement par secteurs en nombre de jours

Comment expliquer cette hausse soudaine des retards de paiement ?

L’inflation est l’une des principales causes des retards de paiement

Ce phénomène a plusieurs causes. On peut notamment citer la remontée brutale de l’inflation ou la guerre en Ukraine. L’inflation est particulièrement forte en ce moment sur l’énergie et le coût des matières premières. Les entreprises peuvent alors faire face à un cercle vicieux, avec la montée de leurs coûts qui comprime leur marge, tandis qu’elle réduit le pouvoir d’achat de leurs clients, donc leurs revenus.

La perturbation des chaînes d’approvisionnement et l’incertitude sur le contexte macroéconomique conduisent certaines entreprises à allonger les délais de paiement de leurs fournisseurs pour protéger leur trésorerie et réduire leur BFR. D’autres font face à de réelles difficultés de trésorerie à cause de la hausse de leurs coûts. Elles n’ont donc plus la trésorerie nécessaire au paiement de leurs fournisseurs.

Plus inquiétant encore, une majorité d’entreprises indiquent qu’elles font face à des risques de faillite de leurs clients. 67% des entreprises ont des difficultés dans la gestion de leurs créances clients du fait de faillites.

Cette hausse semble transparente et anticipée

Il faut cependant noter que cette hausse des retards semble s’opérer en transparence. Ainsi, 77% des entreprises françaises ont accepté d’allonger la durée des paiements de leurs factures au cours des 12 derniers mois. Il ne s’agit donc pas d’entreprises qui subiraient complètement cette situation.

En outre, les chefs d’entreprises s’attendaient à une détérioration de la santé de leur poste client. En effet, 66% d’entre eux déclaraient s’attendre à une augmentation du risque de retards et de non-paiement de factures clients sur le premier semestre 2022, d’après l’Observatoire des délais de paiement de la Banque de France. Ils sont aujourd’hui 60% à s’y attendre pour la fin d’année, soit à un allongement supplémentaire des délais de paiement.

Il n’en reste pas moins que celle-ci fait porter un stress supplémentaire sur la trésorerie des entreprises.

Comment lutter contre les retards de paiement ?

D’une manière générale, il semble que les entreprises françaises peinent à lutter contre le phénomène. Il nous faut en tout cas distinguer 3 cas de figure :

  1. Les actions visant à prévenir les défauts et retards de paiement,
  2. Les actions en cas de demande d’allongement des délais de paiement,
  3. Les actions en cas d’impayé client.

Stratégies de prévention

Tout d’abord, les entreprises essayent de prévenir. Toujours d’après le dernier baromètre Intrum, leurs stratégies ont changé durant ces 3 dernières années. Si elles avaient massivement recours à l’affacturage, la demande de garanties bancaires et la souscription d’assurances crédit en 2020, les entreprises aujourd’hui se tournent presque exclusivement vers le pré-paiement.

FR - Les actions mises en place pour lutter contre les retards de paiement (en %)

Les entreprises peuvent aussi inclure des délais de paiement dans leurs contrats clients et prévoir des pénalités en cas de retard. Pour creuser ce sujet, je vous invite à consulter notre article détaillé réalisé avec le cabinet Lamy Lexel.

Stratégies en cas de demande d’un client

Ensuite, lorsqu’elles sont contactées par un client désireux d’allonger le délai de paiement de leurs factures, 10% acceptent sans discuter tandis que 21% refusent catégoriquement. Entre ces deux extrêmes, soit les entreprises négocient de nouvelles conditions de paiement, parfois en échange de frais supplémentaires, soit elles proposent une remise en échange d’un paiement immédiat. Preuve en est que le cash est de plus en plus important.

Stratégies en cas d’impayé

Enfin, le dernier cas de figure est celui de l’impayé client. Lorsque cela se produit, la réponse est unanime : 65% intentent une action en justice. Seule une minorité d’entreprises passent par un service interne ou externe de recouvrement. Fait notable, 6% déclarent ne parfois rien faire !

Si vous êtes confronté(e) à un impayé client, je vous invite à consulter cet article qui détaille vos options et les étapes à suivre. Vous trouverez également sur notre site des modèles de lettre de relance et de recouvrement.

Envie de savoir comment CashCollect d’Agicap peut répondre à vos besoins en gestion de créances ? Demandez une démo gratuitement.

CTA - cashco


S'inscrire à notre newsletter

Vous aimerez aussi