La marge brute, un indicateur essentiel de votre rentabilité

Temps de lecture: 12 min

Il existe plusieurs indicateurs qui permettent de mesurer la rentabilité de l’activité d’une entreprise. La marge brute fait partie des paramètres de référence. Calculée en fonction du chiffre d’affaires, cet indicateur permet d’avoir de la visibilité sur la santé financière de l’entreprise.

C’est quoi la marge brute ?

La marge brute est un indicateur important qui vous permet d’analyser si votre activité est rentable ou non. Elle correspond à la différence entre le prix de vente et le coût de revient ou encore les chiffres d’affaires et les coûts totaux de production.

A lire aussi : Tout savoir sur la marge commerciale

Grâce à la marge brute, il est possible d’obtenir le taux de marge d’une entreprise.

Le calcul de la marge brute permet de connaître le rendement de votre activité sans prendre en compte les autres charges, amortissements, et imposition.

Pourquoi calculer la marge commerciale ?

La marge commerciale est un indicateur essentiel pour toutes entreprises de vente, car elle permet d’estimer le taux de marge (Marge commerciale/Ventes des marchandises).

Ainsi, cela vous offre plusieurs avantages :

  • Évaluer la performance de l’entreprise pour avoir un aperçu de votre positionnement par rapport à la concurrence.
  • Analyser l’impact de chaque produit ou service sur la rentabilité ou la performance globale de l’entreprise.
  • Déterminer et développer la stratégie commerciale de l’entreprise sur les prix de vente. La marge commerciale permet d’orienter la politique de prix.
  • Avoir une idée de la rentabilité de l’entreprise pour instaurer une stratégie commerciale adaptée.
  • Évaluer les prix de vente pour voir s’ils peuvent être réduits afin de gagner des parts de marché sans pour autant fragiliser la santé financière de l’entreprise.

La marge commerciale est un paramètre mesuré dans le compte de résultat. Il permet d’informer sur les bénéfices de l’entreprise, sa rentabilité et sa performance globale.

Quelles différences entre la marge brute et la marge nette ?

La marge brute vous offre la possibilité d’analyser la rentabilité de l’entreprise au niveau de son activité commerciale. Ce paramètre est généralement important lors de la réalisation d’un business plan. C’est aussi l’un des principaux paramètres pris en compte dans une politique tarifaire.

Aussi, la marge brute permet d’effectuer une analyse comparative, d’un côté, au niveau des produits ou services, et de l’autre côté, au niveau de la concurrence.

En revanche, la marge nette montre la rentabilité d’une entreprise dans sa globalité. C’est un paramètre comptable important car elle permet de déterminer les bénéfices de l’entreprise en prenant en compte toutes ses charges et amortissements. C’est donc un indicateur permettant d’avoir un aperçu général et global de la rentabilité d’une entreprise.

A lire aussi : Les ratios indispensables pour calculer la marge en restauration

Différences entre marge brute de production et marge brute commerciale

Il peut y avoir différents termes utilisés en ce qui concerne la marge brute. Ainsi, pour avoir un meilleur aperçu de ces indicateurs, voici les différences entre la marge brute commerciale et marge brute de production.

  • La marge brute de production est utilisée si vous produisez des produits et services. Elle correspond à la différence entre le prix de la production vendue et le coût de production (intégrant l’achat des matières premières et les coûts de gestion commerciale).
  • La marge commerciale correspond aux activités d’achat et de revente. C’est donc la différence entre le prix de vente des produits et le prix d’achat des matières premières ou les coûts liés à la réalisation du service (si la société vend des services).

A lire aussi : Tout savoir sur les soldes intermédiaires de gestion (SIG)

Comment calculer la marge brute ?

Formule du taux de marge brute

Marge brute = vente de marchandises ou services HT – coût d’achat des marchandises HT ou coût lié à la réalisation de la prestation.

Exemple de calcul du taux de marge brute

Prenez l’exemple d’une marchandise vendu 150 € HT et que le montant des matières premières indispensables à la production représente 85 € HT, la marge brute sera alors de 65 €.

Que vous soyez prestataire de services ou encore consultant freelance, vous allez obtenir la marge après avoir déduit les coûts supportés sur le prix de vente HT. Ces coûts peuvent par exemple être liés aux dépenses de sous-traitance.

Par exemple, un graphiste qui souhaite collaborer avec une agence de publicité pour l’établissement d’une image publicitaire doit retenir le coût de la sous-traitance pour obtenir sa marge.

Comment calculer le taux de marge brute ?

Formule du taux de marge brute

Taux de marge brute = (marge brute/prix de vente HT) x 100

Exemple de calcul du taux de marge brute

Suivant cette formule, pour un produit vendu 150 € HT avec un coût de matières premières de 85 €, le taux de marge brute sera de 43,33 % → ([65/150] x 100).

Il faut savoir que vous pouvez faire un raisonnement différent en partant de la marge désirée, pour calculer le prix de vente idéal des produits.

Ainsi, si votre coût de revient est de 85 € HT et que vous voulez un taux de marge d’au moins 50 %, la marge brute doit être alors au moins 85 €. Le prix de vente du produit sera alors de 170 € HT.

Attention tout de même ! Le danger de cette méthode est que le prix total soit trop élevé par rapport au marché.

Impacts de la marge brute sur la trésorerie ?

Marge commerciale en tant qu’indicateur

La marge commerciale est un paramètre très intéressant pour avoir un aperçu de la performance. Elle peut être utilisée pour gérer l’activité commerciale et analyser la rentabilité. La marge permet ainsi de :

  • Analyser les bénéfices obtenus ;
  • Déterminer la politique de prix et optimiser la marge ;
  • Fixer un seuil de rentabilité ;
  • Établir un business plan.

Marge commerciale pour élaborer le prévisionnel financier

L’élaboration d’un prévisionnel financier se base sur 4 grandes étapes qui sont liées entre elles :

  • Prévision des ventes ;
  • Marge commerciale ;
  • Frais généraux ;
  • Plan de financement prévisionnel.

Il faut savoir que lorsque le chiffre d’affaires prévisionnel a été analysé, la prochaine étape importante est l’analyse de la marge commerciale.

Cette marge permet alors dans un sens de concevoir un plan budgétaire et ainsi d’avoir un suivi de l’évolution des dépenses. L’objectif final est une gestion saine de la trésorerie.

Les calculs connexes à la marge brute d’exploitation

Marge brute d’autofinancement (MBA)

Cette marge est un indicateur de votre capacité d’autofinancement au cours d’un exercice. Ainsi, elle est destinée à mettre en avant votre autonomie financière. Si elle est assez similaire à la capacité d’autofinancement (CAF), la MBA se distingue de cette dernière par le fait qu’elle n’exclut pas les plus ou moins-values sur les cessions d’immobilisation.

La MBA équivaut aux flux de trésorerie nets, en d’autres termes, la différence entre recettes et dépenses. Tout comme le compte de résultat, elle se calcule sur un intervalle de temps et non à un instant T comme le bilan.

Marge brute d’exploitation

La marge brute d’exploitation se présente comme étant le ratio EBE/chiffres d’affaires HT. L’estimation de cette marge exige de déterminer l’Excédent brut d’Exploitation (EBE). L’EBE est un indicateur financier qui permet d’analyser la ressource que vous tirez de votre cycle d’exploitation.

Voici la formule :

EBE = chiffre d’affaires - coûts totaux.

La marge brute d’exploitation permet ainsi de voir la capacité de l’entreprise à générer de la trésorerie, mais en ne considérant uniquement que les charges directement en rapport à l’exploitation.

À lire aussi : les flux de trésorerie pour évaluer la santé financière de votre entreprise (+ template Excel pour calculer ses flux de trésorerie)

Comment optimiser/améliorer la marge brute ?

Réduction du coût de revient

Il existe plusieurs solutions qui peuvent permettre de diminuer le coût de revient de votre entreprise :

  • Changer de fournisseur
  • Négocier le prix des matières premières
  • Etc.

Vous devez donc déterminer les coûts qui peuvent être modulables.

La réduction du coût de revient passe également par d’autres procédés. Il peut s’agir de la réduction des pertes, des casses ou des vols. Cela peut concerner aussi l’optimisation de la qualité de vos prestations ou de vos ventes.

Augmentation du prix de vente

Naturellement, augmenter le prix de vente des produits et services fera augmenter votre marge brute. Certaines de vos prestations ou ventes à valeur ajoutée importante peuvent justifier cette manœuvre.

Néanmoins, malgré la simplicité de cette méthode, il est important de garantir que l’augmentation n’aura pas d’impact négatif sur votre activité.

En effet, les consommateurs ont généralement un prix en tête qu’ils ne sont pas prêts à dépasser. De plus, si vos clients trouvent des prix plus abordables que les vôtres, ils iront sûrement chez vos concurrents.

Améliorer la visibilité de son impact sur votre trésorerie grâce à Agicap

La marge brute est un élément qui permet d’analyser si votre activité est bénéficiaire suivant l’activité commerciale. Le suivi de cet indicateur est donc essentiel car il impacte directement la gestion de votre trésorerie.

Avec le logiciel Agicap, vous avez la possibilité de gagner en visibilité sur la performance de votre entreprise. En effet, vous aurez un aperçu notamment de la contribution des produits sur la performance de l’entreprise.

Suivre l’impact de la marge brute sur la trésorerie permet d’optimiser la rentabilité de votre activité commerciale

Testez-le gratuitement !

FR - CTA blog


S'inscrire à notre newsletter

Vous aimerez aussi