Tout savoir sur le gearing (ratio d’endettement net) : définition, calcul, exemple

Méthode de calcul chère à de nombreux analystes financiers, le gearing fait figure de véritable thermomètre pour évaluer la santé financière d’une entreprise. Ce ratio d’endettement est d’ailleurs autant utilisé par les investisseurs que par les banquiers ou les chefs d’entreprise. Qu’est-ce que le gearing et à quoi sert-il ? Comment le calculer ? Quel est le ratio d’endettement net recommandé ? Vaut-il mieux disposer d’un ratio d’endettement élevé ou faible ? Agicap fait le point sur la notion du gearing.

Au sommaire de cet article :

La définition du gearing

Pour comprendre comment est financée une entreprise, l’une des méthodes consiste à évaluer le ratio d’endettement net. Également appelé gearing, il correspond au montant de la dette par rapport aux fonds propres qu'une entreprise utilise pour financer ses opérations.

En cela, le gearing permet d’évaluer le poids respectif de l’endettement financier net et des capitaux propres. Dit autrement, le ratio d’endettement représente un outil pour mesurer la solidité de la structure financière d’une société et sa capacité à rembourser ses dettes via ses capitaux propres en cas de problème. Souvent utilisé par les analystes financiers, le gearing œuvre comme « thermomètre » de la santé financière d’une entreprise.

Gearing ou taux d’endettement net = dette nette / capitaux propres

Un ratio d'endettement élevé signifie un effet de levier important pour une entreprise. Cette dernière est donc plus sensible à tout ralentissement de l'économie. A contrario, une entreprise dont le ratio d'endettement est faible est généralement considérée comme plus saine financièrement.

À noter : en plus du ratio dette/fonds propres, il existe plusieurs ratios d'endettement qui comparent les fonds propres aux fonds empruntés par une entreprise. On peut citer le ratio de fonds propres, le ratio dette/capital ou encore le ratio du service de la dette.

Connaissez-vous tous les tenants et aboutissants de la gestion de trésorerie ? Besoin d’une remise à niveau en gestion de trésorerie ? Découvrez Cash Academy, une formation 100 % gratuite ! CTA blog  1

À quoi sert le gearing ?

Le gearing permet de clarifier la source de financement des opérations d’une entreprise. Le principal intérêt repose sur le fait de bénéficier d’une meilleure idée de sa fiabilité et de sa capacité à résister à des périodes d’instabilité financière. En ce sens, plus le ratio d’endettement est élevé, plus la société est dépendante de ses tiers.

La méthode du gearing peut profiter à trois principaux acteurs :

  • Les banquiers
  • Les investisseurs
  • Les chefs d’entreprise

L’intérêt du gearing pour les banquiers

En tant que prêteurs, les banquiers doivent s’assurer qu’un crédit accordé à un dirigeant d’entreprise sera bien remboursé. La méthode du ratio d’endettement permet donc de déterminer le risque concernant la capacité de remboursement d’un emprunteur. Une société stable avec un taux d’endettement relativement faible présente ainsi moins de risques qu’une jeune pousse dont le ratio d’endettement est élevé.

Toutefois, les entreprises en situation de monopole, telles que les entreprises de services publics et d'énergie, peuvent souvent fonctionner en toute sécurité avec des niveaux d'endettement élevés, en raison de leur position dominante dans leur secteur.

L’intérêt du gearing pour les investisseurs

Pour un investisseur, le ratio d’endettement est l’un des nombreux outils de calcul afin de déterminer si une entreprise représente un investissement viable. Il permet d’éclaircir le profil de l’entreprise (prudente, agressive, etc.) et peut donner une indication sur sa compétitivité par rapport à ses concurrents directs.

Les investisseurs restent généralement plus attirés par des entreprises avec un faible ratio d’endettement. Pourquoi ? Car une entreprise avec un gearing important paie déjà des intérêts élevés à ses prêteurs. Les investisseurs, conscients du risque potentiel d’une incapacité de remboursement, peuvent donc être plus réticents à investir leur argent.

L’intérêt du gearing pour les chefs d’entreprise

Pour un chef d’entreprise, le ratio d’endettement est sans doute l’un des indicateurs les plus importants pour se rendre compte de la santé financière de son entreprise. En plus d’évaluer sa dépendance auprès des banques, le gearing mesure sa capacité à s’endetter auprès d’elles.

Si vous êtes chef d’entreprise, gardez en tête que vous avez la possibilité d’utiliser la dette pour financer les opérations de votre entreprise. L’apport d’argent supplémentaire via un prêt peut vous permettre d’étendre vos activités, de conquérir de nouveaux marchés ou de lancer de nouveaux produits. In fine, vous augmenterez votre rentabilité à long terme, ce qui réduira mécaniquement votre gearing.

Le calcul du gearing (ou ratio d’endettement net)

Contrairement à d'autres ratios financiers, le gearing se concentre davantage sur le concept de levier financier que sur le calcul exact du ratio. Pour le calculer, il suffit d’additionner les dettes à long et à court terme puis de les diviser par les capitaux propres.

La formule du gearing :

Gearing ou ratio d’endettement net = dette nette / capitaux propres

Le gearing est composé des éléments suivants :

  • Dette nette = ressources externes (dettes financières à court terme et long terme + comptes courants d’associés) minorées des actifs disponibles (liquidités et valeurs mobilières).
  • Capitaux propres = ressources propres de l’entreprise (capital et apports des associés, réserves des bénéfices réinvestis, bénéfices ou pertes nets de l’exercice).

En règle générale, on convertit le ratio d'endettement en pourcentage en multipliant la fraction par 100 afin d’obtenir le taux d’endettement net. Ce qui donne la formule suivante :

Taux d’endettement net = (dette nette / capitaux propres) x 100

Si une entreprise n’a pas d’actionnaire, alors le propriétaire est le seul actionnaire. Les capitaux propres correspondent donc aux siens.

À noter : on entend par dette à long terme les prêts, les baux ou toute autre forme de dette dont les paiements doivent être effectués au moins un an à l'avance. À l’inverse, les dettes à court terme exigent un paiement dans l'année.

Découvrez la fiche pratique pour définir vos indicateurs de gestion de trésorerie :

Pourquoi analyser le gearing ?

Contrairement à certaines méthodes de calcul financier, il est important de comprendre que le ratio d'endettement correspond davantage à un outil de comparaison qu' à un calcul autonome. Il sert principalement à déterminer la performance d'une entreprise par rapport à une ou des entreprises du même secteur. Deux approches sont donc nécessaires lorsque l’on aborde le gearing :

  • L’approche relative : c’est-à-dire prendre en compte des entreprises issues du même secteur et à stade de développement équivalent pour comparer les niveaux de gearing.
  • L’approche temporelle : c’est-à-dire appréhender les analyses successives dans le temps, tout au long du développement d’une entreprise.

Gearing élevé

On estime qu’un gearing supérieur à 60 % traduit une forte dépendance d’une entreprise aux capitaux extérieurs pour financer son investissement comme ses activités. Au-delà de 66 %, la société entre dans une zone rouge. Dans ce cas, elle est considérée comme fortement endettée.

Il est tout à fait accepté qu’un niveau de gearing soit supérieur à 80 % durant une courte période. Cela peut notamment indiquer que la société a profité d’une chute des taux d’intérêt pour s’endetter à bon compte, plutôt que de puiser dans ses disponibilités.

Gearing faible

Un taux d’endettement inférieur à 50 % est considéré comme un gearing faible. Pour certains analystes, il peut s’agir d’un avantage. En effet, la marge de manœuvre reste plus importante pour une entreprise peu endettée en cas de besoin de financement, surtout si les créanciers ne menacent pas son indépendance.

En deçà de 25 %, une entreprise pourrait en revanche ne pas saisir les opportunités d'expansion lorsque les taux d'intérêt sont bas. Elle perdrait alors des opportunités de croissance que ses concurrents n’hésiteraient sans doute pas à saisir.

Le gearing dépend du secteur d’activité

Gearing élevé ou gearing faible : afin d’établir le niveau optimal du ratio d’endettement, il faut avant tout comparer en fonction du secteur de l’entreprise.

En effet, une société dont le ratio d'endettement est de 70 % peut être perçue comme étant à haut risque. Mais si son principal concurrent affiche un ratio d'endettement de 80 %, alors que la moyenne du secteur est de 85 %, l'entreprise dont le ratio est de 70 % affiche, en comparaison, des performances optimales.

Cette illustration apparaît pertinente dans le secteur industriel par exemple. Les entreprises ont davantage tendance à recourir à l’emprunt pour financer leurs investissements parfois importants. À court-terme, le gearing peut donc « exploser » en passant au-dessus de 1 (ou 100 %). Mais si une entreprise industrielle génère des flux de trésorerie suffisants pour rembourser cette dette, le ratio d’endettement diminuera progressivement avant d’atteindre un niveau acceptable.

A l’inverse, les sociétés avec une structure de charges fixes importante ou dont la conjoncture est incertaine disposent normalement d’un ratio d’endettement net plus faible.

Analyser le gearing dans le temps

Dernier facteur déterminant dans l’analyse du ratio d’endettement : le temps. Le gearing diminue généralement au fil du développement d’une entreprise. Si son activité se porte bien, la société générera davantage de bénéfices et de rentrées de fonds à moyen et long terme. Les bénéfices non distribués et les capitaux propres augmenteront, ce qui fera automatiquement baisser le ratio d'endettement.

Le contexte de l’entreprise peut également avoir un impact considérable sur l’endettement. Ainsi, si une entreprise vient de réaliser une acquisition importante, un ratio supérieur à 1 pourra être momentanément acceptable, avant de tendre vers un gearing beaucoup moins élevé.

Exemple de calcul du gearing

Si votre entreprise a 100.000€ de dettes et que votre bilan présente 75.000€ de capitaux propres, votre ratio d'endettement serait équivalent à 133 % (ratio relativement élevé).

La formule : (100.000 / 75.000) x 100 = 133,33 %

Admettons maintenant que vous souhaitez lever des fonds via l’émission d’actions. Vous réussissez à réunir 50.000€ en offrant des actions. Dans ce cas, vos capitaux propres s’élèveront à 125.000€ (75.000€ de départ + 50.000€ provenant des actions).

La nouvelle formule : (100.000 / 125.000) x 100 = 80 %

Votre ratio d'endettement diminue à 80 %.

Gearing et covenants bancaires

Les covenants de dette, également appelés covenants bancaires ou covenants financiers, correspondent aux conditions et accords fixés entre des créanciers et une entreprise dans le cadre d’un contrat de prêt. Ces clauses ont pour objectif de garantir les droits du prêteur et à prévenir d’éventuels impayés.

Dans la majorité des pays, y compris en France, les covenants encadrent la dette. Le gearing étant une méthode d’évaluation de la dette, il est parfois stipulé à une entreprise de maintenir un certain niveau d’endettement, sans quoi le prêteur peut faire valoir ses droits (jusqu’au remboursement immédiat du capital prêté). On nomme le non-respect d’une norme un « bris de covenant ».

Ces covenants bancaires sont généralement définis en fonction des conditions de marché, des caractéristiques de la dette (sécurisée ou non-sécurisée) et de la stabilité financière de l’entreprise.

En plus de la limite du ratio d’endettement, un prêteur peut imposer des contraintes supplémentaires, telles qu’un niveau de couverture des intérêts maximum, un fonds de roulement minimum ou encore l’impossibilité de racheter des actions tant que la dette n’est pas remboursée.

Comment réduire le taux d’endettement net

Pour réduire le gearing, les dirigeants d’entreprise disposent de plusieurs solutions. En voici quelques-unes.

1. Gérer correctement la dette

Peut-être la solution la plus évidente, mais pas toujours la plus simple à mettre en place. En effet, si une entreprise gère efficacement sa dette, elle devrait être en mesure de réduire son ratio d'endettement net. Les entreprises peuvent prendre des mesures pour rembourser leur dette et encourir moins d'intérêts à long terme, comme la renégociation des conditions de la dette auprès de leurs prêteurs. A terme, cette méthode peut permettre de réduire les passifs.

À lire aussi : Comment obtenir un prêt professionnel et négocier avec votre banquier

2. Augmenter les bénéfices

Augmenter les bénéfices contribue à faire augmenter le cours d’une action et donc les capitaux propres. En revanche, la souscription de prêts peut parfois aider une entreprise à devenir plus rentable sur le long terme. Réduire les dépenses

En réduisant vos dépenses, vous diminuerez votre passif et donc votre ratio d’endettement. Il peut s’agir de la renégociation des conditions de prêt, l'augmentation de l'efficacité de l'entreprise et l'introduction de contrôle de base des coûts.

À lire aussi : Comment réduire les coûts dans une entreprise ?

3. Vendre des actions

Pour rembourser une partie de votre dette, votre conseil d’administration peut autoriser la vente d’actions de la société. Cette option, relativement peu utilisée par les entreprises, permet parfois d’éponger jusqu’à 30 % de dettes.

4. Convertir la dette

Autre possibilité : vous pouvez négocier avec vos prêteurs pour échanger la créance existante contre des actions de la société.

5. Réduire le besoin en fonds de roulement

Enfin, tentez d’augmenter la vitesse de recouvrement des débiteurs ou de négocier l’allongement des délais de paiement de vos fournisseurs.

À lire aussi : BFR élevé : comment anticiper et mieux gérer sa trésorerie ?

Les limites du gearing

Bien que le gearing soit largement utilisé, il regroupe certaines limites importantes à mentionner.

  • Premièrement, comme toute méthode d’analyse financière, le ratio d’endettement ne se suffit pas à lui-même. Il est nécessaire de recouper ce résultat avec d’autres calculs pour connaître réellement la santé financière d’une société.
  • Par ailleurs, le ratio d'endettement net peut refléter une structure financière risquée, sans indiquer pour autant une mauvaise situation financière. Ne l’oubliez pas : ce chiffre doit toujours être comparé aux données historiques de l'entreprise et à celles de ses concurrents. Pris indépendamment et seulement de manière ponctuelle, le ratio d’endettement n’aura qu’une signification toute relative.

Ainsi, dans le cadre d’une situation de monopole ou de quasi-monopole, il est normal qu’une entreprise possède un ratio d'endettement plus élevé, le risque financier étant atténué par sa position dominante dans le secteur. De même, les industries à forte intensité de capital, financent généralement des équipements coûteux par la dette, engendrant des taux d'endettement souvent au-delà de 80 %.

C'est pourquoi il est important de prendre en compte le secteur d'activité de l'entreprise lors de l'analyse de son ratio d'endettement, car les normes varient selon les secteurs.


À propos d’Agicap

Agicap est LA solution de gestion de trésorerie qui révolutionne la façon de suivre et prévoir les flux de trésorerie des entreprises. Créée en 2016 par 3 entrepreneurs lyonnais, Agicap rend accessible la gestion de trésorerie aux PME grâce à son son outil en ligne (SaaS) de gestion et de prévision.

En appliquant des technologies d’intelligence artificielle à des données pertinentes, par exemple les flux bancaires, Agicap vous permet de :

  • visualiser la trésorerie disponible en temps réel facilement, avec des données automatiquement synchronisées
  • automatiser la mise à jour de votre budget et les prévisions de trésorerie pour connaître les écarts et ré-ajuster son budget futur de manière itérative
  • prendre les meilleures décisions en évaluant l’impact des scénarios stratégiques sur la trésorerie.

Entreprise en pleine croissance, Agicap est implantée en France, en Allemagne, en Espagne, en Italie, aux Pays-Bas, et compte plusieurs milliers de clients.

Envie de voir comment Agicap peut répondre à vos enjeux de trésorerie ? Faites le test gratuitement !

CTA Blog Agicap
Photo par freepik.com

Vous aimerez aussi