Le Ratio de Liquidité Générale

Temps de lecture: 4 min

L’objectif du ratio de liquidité générale est de mesurer les liquidités qu’une entreprise possède à un moment donné de son exercice comptable. Il détermine sa capacité à rembourser ses dettes contractées à court terme, soit sur une période de moins de douze mois.

Définition : ratio de liquidité générale

Le ratio de liquidité générale est utilisé pour déterminer la capacité d’une entreprise à payer ses dettes à court terme.

Que désigne un ratio de liquidité générale ?

En d’autres termes, cette mesure indique si elle peut utiliser ses actifs pour couvrir ses passifs. Sont appelés actif à court terme :

  • L’encaisse,
  • Les investissements,
  • Les dépenses prépayées,
  • Les comptes clients,
  • Et les stocks.

Le passif à court terme comprend, quant à lui, les postes suivant :

  • Les dettes de carte de crédit,
  • Les comptes fournisseurs,
  • La marge de crédit d’exploitation,
  • Les impôts à payer,
  • Les charges constatées,
  • La dette à long terme à rembourser en moins d’un an.

Ces différents postes d’actif et de passif peuvent varier selon les entreprises et les secteurs d’activité.

Qu’appelle-t-on un bon ratio de liquidité générale ?

Selon les banques, un ratio acceptable correspond à une mesure supérieure à 1 pour 1 ou 1,2 pour 1. Lorsqu’il est inférieur à la moyenne du secteur, ce ratio indique un risque plus élevé de difficultés financières. En revanche, si une entreprise possède un indicateur plus élevé par rapport à celui de ses pairs, cela indique qu’elle n’utilise pas efficacement ses actifs ou qu’elle fait face à une incertitude économique.

Différence entre le ratio de liquidité générale et le ratio de liquidité relative

Ces deux ratios fournissent les mêmes informations excepté l’absence de stocks dans le calcul du ratio de liquidité relative (ou acid test ratio). Cette dernière est considérée comme une mesure plus réaliste, car elle exclut donc les stocks et les éléments payés d’avance. Elle est généralement utilisée en complément du ratio de liquidité générale.

Calculer le ratio de liquidité générale

Pour déterminer le ratio de liquidité générale, il convient de prendre en compte deux éléments du bilan : l’actif circulant et le passif à court terme.

Formule

Le ratio se base sur la formule de calcul suivante :

Actif circulant/Passif à court terme

L’actif circulant correspond aux actifs les plus liquides d’un bilan :

  • L’inventaire des stocks,
  • Les brevets,
  • Les véhicules,
  • Etc.

Le passif circulant, quant à lui, représente les dettes de moins d’un an :

  • Les dettes fournisseurs,
  • Les emprunts,
  • Etc.

Cette mesure indique à l’entreprise sa capacité à respecter ses obligations financières à court terme et donc à démontrer sa solvabilité.

Exemple de calcul

Prenons l’exemple d’une entreprise qui déclare au bilan :

  • Posséder 1 500 € à la banque,
  • Détenir 350 € de stocks,
  • Avoir des dettes de fournisseurs de moins d’un an de 1 200 €.

Pour cette société, son ratio de liquidité générale se calculerait comme suit :

Ratio de liquidité générale = (1 500 + 350)/1 200 = 1,54

Théoriquement, l’actif circulant et le passif à court terme peuvent être transformés rapidement en liquidités, ce qui explique que le calcul de ce ratio fait donc office d’indicateur de solvabilité. Dans cet exemple, pour chaque euro de passif dû, cette entreprise possède 1,54 € d’actifs circulants. En d’autres termes, elle est en mesure de couvrir ses dettes jusqu’à 1,54 fois par ses actifs.

Interpréter le ratio de liquidité générale

Si un ratio de liquidité générale est inférieur à 1, cela indique que le fonds de roulement d’une entreprise est négatif. Un résultat élevé n’est en revanche pas systématiquement un bon signe. Il peut en effet révéler un surplus de stock ou qu’une société n’investit pas son excédent de liquidité. Une grande majorité des analystes estiment que posséder un ratio compris entre 1,2 et 2,0 est suffisant pour attester de la bonne posture d’une entreprise.

Le suivi du ratio de liquidité générale permet donc de prédire si une organisation dispose des flux de trésorerie nécessaires pour couvrir ses dettes. Afin d’éviter toutes mauvaises surprises, il est conseillé de suivre cette mesure mensuellement ou trimestriellement.

Ce qu’il faut retenir du ratio de liquidité générale

Le ratio de liquidité détermine la capacité d’une entreprise à respecter ses obligations à court terme. Il met en exergue le rapport entre l’actif circulant et le passif à court terme. Surveiller cet indicateur est un moyen d’éviter des situations de déséquilibres financiers, voire de faillite. Il permet en effet de corriger rapidement les problèmes de stratégie financière et d’avoir une vision claire sur les liquidités d’une entreprise. Pour aller encore plus loin, découvrez le guide d’Agicap sur les ratios de solvabilité.

Pour maîtriser vos besoins de trésorerie et éviter tout frein majeur dans le développement de votre entreprise, il existe une solution performante : vous équiper d’un logiciel de gestion de trésorerie.

Testez-le gratuitement !

FR - CTA blog


S'inscrire à notre newsletter

Vous aimerez aussi