Tout savoir sur les méthodes FIFO et LIFO

Temps de lecture: 8 min

Tout savoir sur les méthodes FIFO et LIFO pour la gestion de votre stock

Méthodes utilisées en comptabilité analytique mais aussi en matière de gestion et de valorisation de stocks, LIFO et FIFO sont deux méthodes qui s’opposent. La méthode LIFO privilégie la sortie des marchandises les plus récentes en premier tandis que la méthode FIFO fait sortir les stocks les plus anciens en priorité.

Laquelle de ces deux méthodes privilégier ? Quels sont les avantages et les inconvénients de chacune ?

Nous vous expliquons tout dans cet article.

FIFO/LIFO : qu’est-ce que c’est exactement ?

FIFO et LIFO sont deux acronymes qui sont utilisés dans le domaine de gestion de stocks et de pilotage d’entrepôt. Elles sont également utilisées en comptabilité analytique. Ils font référence aux dates d’entrée et de sortie des marchandises dans l’entrepôt, qu’il s’agisse de matières premières ou de produits finis.

Il s’agit donc de méthodes d’approche quant à la gestion du stock de marchandises au sein de l'entrepôt et de sa valorisation en temps réel.

Connaissez-vous tous les tenants et aboutissants de la gestion de trésorerie ? Besoin d’une remise à niveau en gestion de trésorerie ? Découvrez Cash Academy, une formation 100 % gratuite ! CTA blog  1

La méthode LIFO en détail

LIFO est un sigle issu de l’anglais Last In First Out.

Le principe

En français, LIFO signifie donc “Dernier Entré Premier Sorti”.

En d’autres termes, selon cette méthode, les actifs produits ou achetés en dernier seront sortis (vendus, transformés ou consommés) en priorité du stock. L’entreprise qui applique cette méthode dans la gestion de son stock se débarrasse donc en premier des produits acquis les plus récemment.

Avec cette méthode, la valeur des actifs sortis du stock est calculée en fonction du prix (valeur) des derniers actifs acquis dans le stock.

Le calcul

Voici un exemple d’application de la méthode LIFO :

Une entreprise achète, en 2021, 10 produits d’une valeur de 5 euros l’unité. En 2022, l’entreprise fait l’acquisition de 5 autres produits valant 10 euros l'unité. Le stock est alors constitué de 15 produits du même type mais de valeurs différentes.Dans ce cas, lorsque l’entreprise revend 2 produits de ce type, en application de la méthode LIFO, leur prix sera fixé à 10 euros. On prend donc en compte la dernière valeur d’achat afin d’uniformiser le coût moyen d’achat.La saisie comptable se fait donc comme suit : sortie de 2 articles d’une valeur de 10 euros l’unité, soit 10 x 2 = 20 euros.

Avantages de la méthode LIFO

La méthode LIFO offre un certain nombre d’avantages :

  • Elle tient compte de la variation des prix dans le temps. C’est donc la méthode privilégiée par les entreprises en période d’inflation. La méthode LIFO est également particulièrement appropriée dans certains secteurs d’activité notamment pour les marchandises difficilement périssables comme le charbon, la brique, le sable ou encore les céréales.
  • Dans le cas d’une matière première qui doit encore être transformée, cette méthode permet de déterminer le prix du produit fini. Il suffira alors de se baser sur le coût le plus récent. D’autre part, la gestion sera ainsi facilitée car le produit pourra être directement commercialisé dès sa fabrication.
  • L’inscription d’une valeur plus faible en comptabilité aura pour conséquence d’alléger les impôts de l’entreprise. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle cette méthode était autrefois interdite par l’administration fiscale en France.
  • Le temps de manutention est réduit car la méthode LIFO permet de travailler sur le même couloir pour le chargement et le déchargement des produits.
  • L'entrepôt peut stocker plus de produits car on n'a besoin que d'un seul couloir de chargement.

Inconvénients de la méthode LIFO

La méthode LIFO compte également des inconvénients :

  • Un stock composé de vieux produits voire des produits devenus obsolètes.
  • Risque de rupture de stocks dans le cas où les produits anciens restants venaient à périmer
  • Une valorisation plus faible du stock ne permettant pas de prendre en compte la valeur réelle du stock restant

Quand l’utiliser ?

La méthode FIFO peut être appliquée dans les secteurs d'activité maniant des produits homogènes qui ne sont pas périssables, ne périment pas et qui ne perdent pas de valeur avec le temps

C'est notamment le cas du secteur des matériaux de construction comme les matériaux pierreux, le verre ou la céramique.

La méthode LIFO est également privilégiée en période d'inflation.

Les solutions de stockage

On a vu que dans la méthode FIFO, ce sont les actifs entrés en dernier qui sont sortis en premier. Dans ce cas, le système de stockage obéit à cette même logique. En effet, les marchandises les plus récemment acquises sont placées devant les plus anciennes.

Les palettes ou étagères sont donc chargées et déchargées par une seule entrée. Ce système de stockage met en évidence un autre avantage de la technique LIFO : le gain de place dans votre rack de stockage.

On obtient en effet plus de place dans l’entrepôt car on peut supprimer des allées dans les rayonnages. Il suffit de garder un couloir pour le chargement et le déchargement des produits.

Le processus de gestion de stock s’en trouve également simplifié.

À lire aussi : Comment réduire le risque de rupture d’approvisionnement

La méthode FIFO en détail

FIFO signifie “First In First Out”.

Le principe

En français, le sigle anglais signifie “Premier Entré, Premier Sorti”. En français, on parle donc de PEPS. Cette méthode repose sur le principe selon lequel les produits ou actifs acquis en premier sont les premiers à sortir du stock. Les derniers lots arrivés ne seront consommés qu'une fois que les lots précédents auront été épuisés.

Ainsi, d’après cette méthode, la sortie des actifs de l’entreprise se fait par ordre d’entrée en stock. Les produits qui restent en stock devraient donc logiquement être ceux dont l’acquisition est la plus récente.

Cette méthode permet, par ailleurs, de gérer le réapprovisionnement de manière optimale et de limiter les stocks dormants. Elle permet en effet de mieux contrôler et d'anticiper les variations de stocks et d’ainsi comptabiliser chaque marchandise.

Le méthode first in first out permet une rotation optimale des produits au sein de l'entrepôt d'une entreprise.

Le calcul

Voici un exemple de calcul de la valorisation des stocks selon la méthode FIFO :

En janvier, une entreprise dispose d’un stock initial de 50 unités de brochures dont le prix unitaire est de 10 euros.Au mois de mars, l’entreprise fait l'acquisition de 10 unités supplémentaires dont le prix est de 12 euros l’unité.Puis, au mois d’avril, l’entreprise achète encore 5 unités achetées à 15 euros l’unité.50 unités du même produit sont ensuite vendues au mois de juin. Selon la méthode FIFO, les produits qui sont sortis sont valorisés au prix des produits les plus anciens. Il reste donc 15 unités dans l’entrepôt de stockage dont la valeur est de 195 euros : (10 unités x 12 euros) + (5 unités x 15 euros ).

Pour connaître la valeur du stock à une date donnée, il faut prendre en compte les mouvements de stock ainsi que les prix d'achat.

Ainsi, selon la méthode FIFO, les 50 unités sont vendues au prix d'achat le plus ancien, soit 10 euros. En revanche, le stock restant est valorisé aux prix d’achat les plus récents : 10 unités achetées à 12 euros + 5 unités achetées à 15 euros. En d'autres termes, la valeur du stock correspond à la somme des valeurs de stock de chaque lot.

Avantages de la méthode FIFO

La méthode FIFO nécessite une organisation rigoureuse. Cependant, quand ses principes sont strictement respectés, elle offre des avantages non négligeables :

  • Une meilleure gestion des stocks. En effet, quand d’autres produits entrent d’un côté, d’autres en sortent de l’autre. Les lots de produits passent à peu près le même temps au sein de l'entrepôt. Le contenu des étagères est donc sans cesse renouvelé.

Il faut donc une circulation des deux côtés. A moins de disposer d’un plateau tournant, s’il n’y a qu’une sortie c’est qu’il faut appliquer la méthode LIFO.

  • Une méthode approuvée par l'administration fiscale
  • Une méthode qui permet de prendre en compte les prix actuels et qui permet de se débarrasser des produits les plus surannés et obsolètes. C’est donc une méthode rationnelle qui permet d’utiliser les produits les plus anciens en premier.
  • Elle permet d'éviter la dévaluation ou la perte partielle ou totale des produits vis-à-vis de leur date de péremption.

À lire aussi : 7 leviers de réduction de sa facture d’énergie pour les industriels

Inconvénients de la méthode FIFO

La méthode FIFO comporte également un inconvénient. En effet, elle ne permet pas de tenir compte de la variation des prix dans le temps. En période d’inflation, elle peut engendrer des erreurs dans le calcul de la marge brute car elle surestime la valeur globale du stock même si le stock baisse.

Quand l’utiliser ?

La méthode FIFO est surtout adaptée pour les entreprises œuvrant dans le secteur de l’alimentaire. En effet, les produits alimentaires ont une date limite de consommation (DLC) au-delà de laquelle ils ne peuvent être consommés ni commercialisés.

La méthode First In First Out est donc la plus adaptée pour gérer un stock de marchandises périssables. Elle permet d'éviter les pertes partielles ou totales de produits du fait de leur DLC.

De même, la méthode FIFO est également la méthode de gestion de stock la plus adaptée pour stocker des marchandises non alimentaires ayant une date de péremption. C'est le cas par exemple des médicaments, des cosmétiques ou d'autres produits chimiques.

La méthode FIFO s'impose par ailleurs pour les produits qui deviennent facilement obsolètes comme l’informatique, l'électroménager, le textile, l'automobile ou encore la chaussure. Il s'agit de secteurs où les produits peuvent rapidement devenir "passé de mode" ou disposant de références soumises à l'obsolescence.

Aussi, pour éviter qu'ils deviennent obsolètes entraînant ainsi une perte pour l'entreprise, ils doivent être rapidement écoulés.

En somme, la méthode LIFO permet d'éviter que les produits restent trop longtemps dans l'entrepôt de stockage. Cette méthode permet donc de réduire les coûts de stockage et de pouvoir écouler les produits avant leur date limite de consommation, date de péremption ou leur obsolescence.

Il s'agit également de la méthode de gestion communément utilisée dans les enseignes de grande consommation ou les supermarchés.

Les solutions de stockage

Le système FIFO est utilisé dans un entrepôt où les étagères disposent d'une entrée double permettant de faire entrer les produits, d'un côté et de les faire sortir, d'un autre. En effet, la first in first out suppose l'entrée des chargements et l'entrée des déchargements soient dissociées.

Toutefois, cette méthode n'est pas seulement utilisable dans un entrepôt. Elle est également habituellement utilisée dans les supermarchés ou dans les enseignes de grande distribution.

Comment choisir entre les deux méthodes ?

Il est important de bien choisir entre les deux méthodes de valorisation du stock.

En effet, une fois que l’entreprise opte pour l’une ou l’autre méthode, elle devra s’en tenir pour les exercices à venir. C’est la règle de cohérence en comptabilité.

Dans certains pays, le choix ne se pose pas. La FIFO est la seule agréée par l’administration fiscale. D’autres pays permettent toutefois de choisir.

D’ailleurs, la méthode semble la plus logique des deux. Son seul inconvénient réside dans le risque de fausser les calculs avec un CAMV (coût d’achat des marchandises vendues) qui n’est pas cohérent avec les prix actuels sur le marché. La plupart des entreprises préfèrent ignorer cet inconvénient car la méthode FIFO reste la plus utilisée.

Dans les pays où ce choix est possible, les entreprises doivent prendre en compte plusieurs critères. Le premier d’entre eux est la nature des produits stockés. Les entreprises qui stockent des matières premières ou des produits facilement périssables avec une date limite de consommation ne peuvent qu’opter pour la FIFO.

La méthode FIFO nécessite toutefois une excellente organisation et un bon agencement de l’entrepôt. Elle présente cependant l'avantage d'être polyvalente. Même pour des produits non périssables, la méthode FIFO reste la plus logique. Elle permet en effet une rotation efficiente des produits car elle permet de sortir les produits anciens.

Dans le cas d’entreprises stockant toutefois de la matière première sèche, la LIFO peut être utilisée car elle permet de faire baisser l’impôt sur les sociétés (IS).

Le contexte de variation des prix est également un critère important à prendre en compte. Dans un contexte d’inflation où les prix augmentent régulièrement, la méthode LIFO semble la plus pertinente. Elle permet en effet de sortir un CAMV plus élevé et donc un profit avant impôt plus faible. l’IS sera ainsi plus faible.

En résumé, les méthodes LIFO/FIFO comportent chacune ses avantages et ses inconvénients. Les entreprises doivent alors choisir en fonction de leurs activités.

Pour maîtriser vos besoins de trésorerie et éviter tout frein majeur dans le développement de votre entreprise, il existe une solution performante : vous équiper d’un logiciel de gestion de trésorerie.

Testez-le gratuitement !

Blog CTA   FR


S'inscrire à notre newsletter

Vous aimerez aussi