Prévisionnel financier : définition et modèle Excel

Temps de lecture: 12 min

Le prévisionnel financier est un outil comptable incontournable dans le cadre d’une création ou d’une reprise d’entreprise. Il permet notamment de mesurer la rentabilité d’un projet.

Qu’est-ce que la prévision financière ?

Le prévisionnel financier est une analyse financière des entrées et des sorties de fonds d’une entreprise.

Définition d’un prévisionnel financier

Le prévisionnel est un moyen de déterminer la viabilité d’une entreprise, que ce soit dans la cadre d’une création ou d’une reprise. Son objectif est non seulement de mesurer sa rentabilité financière, mais également de :

  • Optimiser ses politiques d’investissement et d’achat,
  • Estimer ses besoins de financement,
  • S’assurer qu’elle dispose de la trésorerie nécessaire pour financer ses dépenses.

Il se compose de plusieurs documents et permet, souvent, de visualiser les résultats d’une entreprise sur ses trois premières années d’activité. Le prévisionnel permet de savoir rapidement si un modèle économique n’est pas stable.

Les questions soulevées par le prévisionnel financier

Le prévisionnel financier implique de disposer de certaines données chiffrées et également de valider certaines hypothèses.

  • Quels sont les investissements nécessaires à l’exercice de l’activité ?
  • Quel est le niveau du stock à prévoir au démarrage de l’activité ?
  • Quels sont le prix et la marge des produits ou des services proposés ?
  • Quel est le chiffre d’affaires attendu ?
  • Quelle est la saisonnalité des ventes ?
  • Quel est le coût de la communication ?
  • Quelles sont les charges récurrentes ?
  • À combien s’élèvent les éventuels décalages de paiement (fournisseurs, clients, etc.) ?

Les réponses à ces différentes questions permettent ainsi de réaliser un premier état des lieux de votre projet avant d’établir votre prévisionnel financier.

Comment faire un suivi de trésorerie ? Retrouvez dans cette vidéo le tuto complet ⬇

Quels sont les objectifs du prévisionnel financier ?

Réaliser un prévisionnel se justifie tant au niveau interne, pour mesurer la viabilité d’une entreprise, qu’au niveau externe, pour obtenir un financement.

La prévision financière pour une bonne gestion interne

Concrètement, le prévisionnel met en exergue les points financiers clés d’un projet :

  • Le risque attaché à la création de l’entreprise,
  • Les objectifs à atteindre qui permettent alors de confronter l’activité réelle à l’activité prévisionnelle,
  • Les bénéfices générés dans le but de retravailler si nécessaire certains aspects financiers du projet,
  • Le montant des financements nécessaires à l’exercice de l’activité.

Le prévisionnel est un outil de prévention qui permet à l’entrepreneur de ne pas se lancer dans une aventure vouée à l’échec. Cette démarche itérative fait apparaître tous les futurs besoins d’un projet et les possibilités de ressources correspondantes.

À lire aussi : tout savoir sur le tableau de financement

Le prévisionnel financier pour obtenir un financement

Le prévisionnel est également le moyen d’attirer des investisseurs. Il est en effet indispensable si vous êtes à la recherche de financement extérieur. C’est lui qui vous permettra alors de rassurer et de convaincre vos partenaires financiers en leur avançant des résultats chiffrés. Il constitue également une bonne partie d’un business plan.

De manière générale, les prévisionnels sont trop optimistes par rapport à l’activité réelle. Il doit en effet au contraire permettre d’analyser la rentabilité d’un projet en attirant l’entrepreneur sur les points positifs et négatifs de sa future activité. De la même manière, cet outil lui sera utile pour le pilotage de son entreprise dans ses premières années d’activité.

Comment réaliser un prévisionnel financier ?

Le prévisionnel nécessite de solides connaissances en comptabilité et en fiscalité. Il implique de déterminer son chiffre d’affaires prévisionnel et les dépenses prévues dans le cadre de la création ou de la reprise de l’entreprise. Il se construit en 6 étapes.

1— Le compte de résultat

Le compte de résultat a pour objectif de présenter un exercice comptable sur une période donnée, généralement d’un an. Il synthétise les charges et les produits et met en exergue les bénéfices ou les pertes réalisés par l’entreprise.

Le compte de résultat = Recettes — dépenses

Les recettes comprennent le CA de l’entreprise, soit la ligne du bilan représentant les :

  • Ventes de marchandises,
  • Productions de biens,
  • Prestations de services.

Les dépenses, elles, englobent les charges et les achats, soit :

  • Les achats durables ou les achats d’équipements,
  • Les charges fixes,
  • La masse salariale,
  • Les taxes et impôts,
  • Les dotations et provisions aux amortissements,
  • Les charges financières (intérêts d’emprunts, agios, etc.).

Si le résultat avant impôt présente un bénéfice, un impôt sur les sociétés ou sur le revenu s’applique selon votre régime fiscal. Si au contraire celui présente un déficit, il est nécessaire de revoir votre prix de vente ou vos charges. En d’autres termes, il s’agit de refaire une étude de marché pour améliorer la viabilité de votre entreprise.

2— Les Soldes Intermédiaires de Gestion

Les soldes intermédiaires de gestion ou SIG permettent d’analyser le résultat d’une entreprise. Ils mettent en exergue :

  • La marge brute ou commerciale,
  • La valeur ajoutée,
  • L’excédent brut d’exploitation,
  • Le résultat d’exploitation,
  • Le résultat courant avant impôt,
  • Le résultat de l’exercice.

À l’instar du compte de résultat, les soldes intermédiaires de gestion sont calculés à partir des produits et des charges du bilan comptable. Ces indicateurs sont importants et notamment lors de la phase de création d’une entreprise.

3— Le Seuil de Rentabilité

Est appelé seuil de rentabilité, le niveau de ventes pour lequel le bénéfice d’une entreprise est nul. Il s’agit donc d’un indicateur important puisqu’il va identifier le montant minimal du CA à réaliser pour dégager un résultat d’exercice positif. Pour le calcul de ce seuil, il convient de distinguer les charges variables des charges fixes.

Pour ce faire, il suffit de répondre à la question : quelles sont les charges qui sont à payer même en l’absence de chiffre d’affaires ? La réponse ici est donc les charges fixes, soit celles qui ne sont pas influencées par une variation de CA, comme le montant d’un loyer par exemple.

4— Le plan de financement

Le plan de financement mesure la faisabilité de la création ou de la reprise d’une entreprise. Il permet de répondre à deux questions :

  • Quels sont les capitaux nécessaires à l’exercice de cette activité ?
  • Comment réunir ces capitaux ?

Pour l’élaborer, il faut donc :

  • Évaluer les besoins de financement,
  • Déterminer les ressources nécessaires au financement de chaque besoin.

Dans ces besoins, on retrouve :

  • Les frais d’établissement,
  • Les immobilisations corporelles, incorporelles, financières,
  • Le besoin en fonds de roulement,
  • La trésorerie de démarrage.

Dans les ressources financières se trouvent :

  • Les capitaux propres,
  • Les capitaux empruntés.

Pour qu’un projet soit viable, il faut impérativement que les ressources financières couvrent l’ensemble des besoins nécessaires au lancement de l’entreprise.

5— Le bilan

On compare souvent, et à juste titre, le bilan comptable à la photographie du patrimoine d’une entreprise à un instant T. Il s’agit en effet d’un bilan patrimonial qui liste des actifs, ou ce que possède une organisation, et des passifs, les financements dont celle-ci dispose.

Les passifs regroupent deux catégories de ressources :

  • Les fonds propres qui représentent les capitaux appartenant à l’entreprise et qu’elle n’a pas à rembourser dont son capital, les réserves, le résultat de l’exercice, le report à nouveau, les provisions réglementées et les subventions d’investissement.
  • Les dettes qui représentent les ressources prêtées par les banques, les fournisseurs, l’État, etc.

Les actifs sont eux composés des :

  • Actifs immobilisés (brevets, licences, véhicules, machines, fonds de commerce, etc.).
  • Actifs circulants (stocks, créances clients, disponibilités, etc.).

À noter que le bilan est construit selon un degré croissant d’exigibilité. En effet, plus on descend dans le bilan, plus les passifs sont précaires et plus la durée de possession des actifs est courte.

6— Plan de trésorerie

Le plan de trésorerie est un tableau qui reprend l’ensemble des mouvements financiers d’une entreprise, soit ses encaissements et ses décaissements mensuels. Son objectif est de mesurer et de prévoir le solde de trésorerie à chaque fin de mois.

Les encaissements comprennent :

  • Le CA TTC,
  • Les remboursements de TVA,
  • Les apports en capital et en compte courant,
  • Les subventions,
  • Les emprunts et les prêts d’honneur.

Les décaissements regroupent, quant à eux :

  • Les achats TTC et les charges décaissables,
  • Les frais d’établissement et toutes les immobilisations,
  • Les dépenses « hors compte de résultat » ou principalement les remboursements de capitaux empruntés.

Toutes les sommes inscrites dans le plan de trésorerie doivent être TTC. Elles correspondent en effet aux montants réellement décaissés ou encaissés par l’entreprise.

Pour vos aider à anticiper vos encaissements et vos décaissements, retrouvez ci-dessous votre modèle de plan de trésorerie : CTA - modèle de tableau de trésorerie

Le prévisionnel financier est donc l’outil comptable incontournable lors d’une création ou d’une reprise d’entreprise. Il permet d’évaluer les résultats que celle-ci peut espérer dans ses trois premières années d’activité. Pour vous aider dans l’élaboration de votre prévisionnel financier, Agicap met à votre disposition son modèle rédigé par des experts en comptabilité et en fiscalité. Téléchargez le modèle Excel d’Agicap juste ici.

Pour maîtriser vos besoins de trésorerie et éviter tout frein majeur dans le développement de votre entreprise, il existe une solution performante : vous équiper d’un logiciel de gestion de trésorerie.

Testez-le gratuitement !

CTA - FR - Tester Agicap


S'inscrire à notre newsletter

Vous aimerez aussi