A quoi correspond le contrôle financier ?

Temps de lecture: 4 min
FR - survey

Processus recherché et encouragé dans les entreprises d’une certaine taille, le contrôle financier est un atout pour la réussite de votre société. Qu’est-ce que le contrôle financier ? À quel moment le réaliser et quelles en sont les principales étapes ? On vous propose un petit guide du contrôle de finance pour vous aider à booster la santé financière de votre entreprise et en augmenter les capacités.

Le contrôle de finance, qu’est-ce que c’est ?

Le contrôle de finance, plus couramment appelé contrôle financier, s’exerce au sein de la direction financière des entreprises. Géré par une seule et même personne, le contrôle financier vise à s’assurer de la fiabilité des comptes et de leur état par rapport aux législations en vigueur et aux normes comptables. De manière saisonnière ou annuelle, le contrôleur financier rendra un rapport qui fera état de la situation financière de la société.

Tous les documents importants passeront entre ses mains pour validation : pièces comptables, vérification des factures ou documents financiers, rien n’est laissé au hasard. C’est un poste clé : difficile de s’en passer lorsque l’entreprise atteint une certaine envergure. Le contrôle financier sera le garant de la bonne santé de l’entreprise. En étant le responsable des analyses et des vérifications, le contrôleur financier va s’assurer de la stabilité. C’est en se basant sur ses conclusions que l’on peut décider d’une stratégie à adopter en matière de rentabilité financière.

Les stratégies de contrôle financier

Nécessitant de bonnes capacités d’analyse et de synthèse, le contrôle financier est un élément clé de la stratégie de votre entreprise. Plusieurs actions peuvent être effectuées en fonction des besoins relevés lors des bilans. Ils sont bien entendu à étudier au cas par cas. Il est par exemple possible de :

  • Baisser les investissements dans une division particulière, là ou ce sera nécessaire ;
  • Renforcer les investissements dans d’autres secteurs ;
  • Mener un plan de mesures d’économie dans les différentes branches et services de l’entreprise ;
  • Réagir rapidement par des actions correctives dans les situations négatives ou les besoins qui se présentent ;

Connaissez-vous tous les tenants et aboutissants de la gestion de trésorerie ? Besoin d’une remise à niveau en gestion de trésorerie ? Découvrez Cash Academy, une formation 100 % gratuite ! CTA blog  1

Le rôle du contrôleur financier

Le contrôleur est essentiel à la bonne gestion de l’entreprise. Doté d’une excellente maîtrise des mathématiques financières et d’un bon esprit de synthèse, son rôle s’articule autour de 3 piliers :

Le recouvrement

Le contrôleur financier aura parmi ses tâches besoin d’animer l’équipe de recouvrement, il devra donc disposer de qualités managériales pour pouvoir les superviser. Grâce à ses tableaux de suivi, il sera en mesure d’optimiser les indicateurs clés de performance de l’activité de recouvrement.

La gestion de projet

La participation à l’amélioration des activités du service de contrôle de gestion et le suivi de projets informatiques sont des activités du contrôleur financier. L’instauration de dispositifs de contrôle et la réalisation de rapports prévisionnels font également partie de ses tâches.

Le contrôle de gestion

Une des missions principales incombant au contrôleur financier est de préparer et de suivre les personnels chargés de l’élaboration et du suivi du budget. Pour cela, il devra venir en appui des équipes et analyser les mesures comptables mensuelles. Son analyse est précieuse et son rôle de suivi des investissements est nécessaire au bon fonctionnement de l’entreprise. Le contrôleur financier devra animer un reporting à destination de la Direction Générale de manière mensuelle.

Les différentes étapes du contrôle financier

Il existe de nombreuses façons d’effectuer un contrôle financier. Les étapes peuvent différer d’une entreprise à une autre en termes de mesures, de standards et de processus. Néanmoins, on peut se baser sur ces quelques phases pour définir l’ensemble du processus conduisant à une tenue efficace du contrôle financier.

Définir des indicateurs

Dans un premier temps, il va falloir s’appuyer sur les objectifs mis en place par l’entreprise. Ceux-ci vont permettre de définir tout un ensemble de mesures que l’on appelle : standards ou encore indicateurs. C’est sur ces indicateurs que va porter le contrôle. Objectifs et standards se trouvent donc liés, car la réussite des uns déterminera celle des autres. Les standards sont des indicateurs précis qui fixent par exemple les recettes requises ou un certain montant pour les coûts.

Comparaison et résultats

Après avoir collecté les données, le contrôleur financier va devoir les analyser. Son rôle va être d’effectuer une comparaison entre les prévisions et les résultats obtenus. Il va devoir préciser les écarts (positifs comme négatifs). Ces différents écarts vont être analysés avec une grande attention pour en déterminer les causes. Qu’ils soient dus à un manque de moyens ou une mauvaise mise en œuvre, les écarts doivent être expliqués.

Mesures de correction

L’utilité finale du contrôle de finance est de pouvoir mener des actions correctives. Ces actions sont vitales et empêchent la récurrence de certaines erreurs. Les mesures correctives se font au cas par cas, en ciblant avec précision les domaines ou services appropriés. Elles donnent la direction à suivre. Si l’écart mesuré est positif et que les valeurs calculées le sont aussi, il sera alors temps de prévoir des objectifs plus ambitieux. Au contraire, lorsque l’écart est négatif, les actions correctives viendront rectifier le tir.

Quand réaliser un contrôle de finance ?

Il n’existe pas de recommandation particulière pour la fréquence du contrôle financier. Il est pourtant courant de le réaliser annuellement. Il s’agit là d’un minimum permettant à l’entreprise de vérifier son état financier et d’être en capacité d’améliorer sa productivité. Les décisions prises lors du contrôle financier ainsi que les mesures mises en place développent la disposition de votre société à monter en compétences. La surveillance rapprochée induite par ce contrôle est un gage de performance. On peut envisager de prévoir plusieurs contrôles financiers dans l’année si vous en ressentez le besoin. Cela à généralement lieu quand des difficultés apparaissent. Cette fréquence à un coût qu’il faudra prendre en compte. Mais c’est aussi un investissement pour votre entreprise, quand il est correctement réalisé.

Capable de vous faire un état des lieux de la situation financière de votre entreprise, le contrôle financier est un atout à ne pas négliger. Qu’il se fasse en interne ou qu’il soit délégué à des prestataires extérieurs, le contrôle de finance analysera avec précision l’état de votre entreprise.

Pour maîtriser vos besoins de trésorerie et éviter tout frein majeur dans le développement de votre entreprise, il existe une solution performante : vous équiper d’un logiciel de gestion de trésorerie.

Testez-le gratuitement !

FR - CTA blog


S'inscrire à notre newsletter

Vous aimerez aussi