DAF part-time et gestion de trésorerie : nos 8 conseils

Temps de lecture: 11 min

Le DAF part-time ou directeur financier à temps partagé, est une fonction qui intéresse de plus en plus les PME. Grâce à leur flexibilité, ces DAF indépendants interviennent à temps partiel dans les entreprises pour se coller au plus près de leurs besoins. Au cours d’un webinaire organisé par Agicap, les DAF part-time ont partagé leurs meilleures pratiques pour gérer au mieux la trésorerie. Coup de projecteur sur les 8 conseils d’Aymeric Bordet : DAF part-time de chez Acting, Fabien Afchain : directeur de Providers Restructuring et Louis Legriffon : responsable partenariats chez Agicap.

Comment suivre au mieux la trésorerie de vos clients : conseils

1. Savoir s’adapter au changement

Dans un contexte économique difficile marqué par un ralentissement de la croissance, couplé à une forte inflation, un suivi rigoureux de trésorerie est nécessaire. Touchant l’ensemble de la zone Euro, cette instabilité impose aux dirigeants et en particulier à leurs DAF une grande capacité d’anticipation. Il faut maintenant prendre en compte un nombre important de facteurs externes à l’entreprise : environnementaux, réglementaires, concurrentiels ou encore économiques.

2. Recueillir des prévisions régulières et précises

Une des missions principales des DAF part-time est d’apporter leur expertise à des entreprises qui peuvent parfois se trouver en difficulté. Cela passe par un pilotage fin et régulier, pour pouvoir procéder à des ajustements rapides et efficaces. Il est donc nécessaire d’avoir des prévisionnels très précis. C’est grâce à des outils comme Agicap que l’on peut avoir une visibilité sur chaque poste de dépenses ou d’encaissements. Ils permettent aux DAF de prendre les bonnes décisions et de s’adapter à un contexte en pleine évolution. Ce suivi est nécessaire, car la période d’intervention d’un directeur est en général assez courte (de 6 à 12 mois), ils doivent alors pouvoir rapidement prouver la viabilité, ou non, d’une société.

3. Modéliser et anticiper

Les outils de pilotage financier en interne viennent aider les DAF part-time dans leurs prises de décisions : c’est leur cœur de métier. Il est important qu’ils aient la possibilité de modéliser des scénarios pour être le plus précis possible dans le budget et pour pouvoir suivre l’actualité. Ils doivent être en mesure de réagir rapidement en cas d’inflation, d’augmentation des coûts ou des charges par exemple.

Posséder un outil qui fasse gagner du temps en termes de récupération des données est vital. Cela permet de visualiser les écarts entre le réel et le prévisionnel et d’être plus efficace, et ce, de façon mensuelle. C’est également utile pour toutes les demandes de financements bancaires de petite ampleur, ou pour les bilans à court terme.

Optimiser son BFR et sa structure de coûts grâce à un DAF part time

1. Un DAF part-time pour optimiser les relances clients

Les DAF part-time interviennent souvent dans des entreprises en difficulté lancées dans des procédures collectives. Ils remarquent fréquemment de grandes faiblesses dans la partie recouvrement qui est généralement mal organisée au niveau des relances clients. La mise en place de procédures de relance simples vont faciliter le paiement des salaires en fin de mois.

Rigueur et fermeté sont donc de mise chez les DAF dans ce domaine, qui vont parfois tenir le mauvais rôle dans l’entreprise.

Les DAF part-time trouvent souvent le même type d’impayés :

  • les petits montants qui passent à la trappe (moins de 300 €) ;
  • les retards liés à des problèmes techniques (par exemple sur un chantier) qui vont retarder le paiement.

Plus on laisse traîner le règlement de ces petits détails, plus la situation avec le client va se détériorer, il faut en conséquence savoir réagir vite.

Agicap est un outil de relance efficace qui permet de prévenir ces problèmes de retard de paiements. Cette étape précède le recouvrement et permet de payer ses fournisseurs à temps ou de ne pas être à découvert auprès de la banque.

2. Une meilleure organisation de la relation fournisseurs

Si l’on veut maîtriser sa gestion de trésorerie, il est important d’optimiser le paiement des fournisseurs. Une bonne communication permet de conserver une relation saine.

Il est utile de négocier des délais de paiement à l’avance : cela permet d’anticiper et de prévenir les retards éventuels.

La relation avec les fournisseurs doit aussi passer par une négociation des délais de paiement. Avec les délais de livraison qui s’allongent et qui vont influer négativement sur le BFR, il est intéressant de demander des acomptes aux clients. C’est ainsi en analysant la tendance d’exploitation que les DAF part-time feront face au décalage entre la trésorerie et la réalité comptable.

3. La mise en place d’outils pratiques et efficaces

En général, les entreprises disposent d’une multitude de tableaux Excel. Or, ceux-ci sont limités et la mise en place d’outils de suivi plus performants permettra de vérifier quotidiennement la trésorerie. Ces outils en ligne permettent à la direction de l’entreprise de s’impliquer dans la gestion financière, car ils sont plus attractifs et plus lisibles. On y trouve en un clic l’ensemble des évolutions, et ce, quotidiennement. Ces outils sont moins rébarbatifs et permettent d’établir des process internes fiables.

Les aider à prendre des décisions éclairées

1. Un gain de temps et d’énergie

En utilisant une solution de gestion de trésorerie telle qu’Agicap, on permet aux équipes qui entourent les DAF d’y jeter un œil quotidiennement. Les données étant déjà catégorisées permettent de faire des prévisionnels et d’affiner la prise de décisions.

Le temps qui est ainsi dégagé permet au DAF part-time de se dégager des moments précieux pour améliorer la relation client. C’est également du temps de gagné pour répondre aux questions des dirigeants et répondre en temps réel à leurs questionnements.

Cela permet aussi d’être plus percutant et efficace : grâce à ces outils de pilotage, il est possible de faire des préconisations et des mises en garde. Le temps n’est plus perdu à traiter des données, mais il est au contraire utilisé de manière plus utile à la prise de décisions.

En se recentrant sur la prise de décisions et non plus sur la production de documents d’analyse, les DAF reviennent à la base de leur métier et arrivent plus facilement à cerner les besoins des clients.

2. Une productivité et crédibilité accrues

L’expertise des DAF aide souvent les sociétés pour qui ils travaillent à trouver de nouveaux clients. Les outils de gestion de trésorerie viennent en complément apporter de la crédibilité à leurs propos et à leurs analyses. Ils sont non seulement utiles pour le DAF part-time, mais également pour les clients qui les utilisent au quotidien. En simplifiant les reportings, les logiciels de pilotage tels que celui d’Agicap apprennent aux dirigeants d’entreprise à contrôler leurs flux journaliers et leur apportent une vraie qualité d’information sur la partie bancaire.

Avec plus de 6000 clients en Europe qui utilisent déjà Agicap pour la partie suivi et prévisionnel de trésorerie, il est désormais plus facile de prendre les bonnes décisions. Gestion des relances clients, paiement des factures fournisseurs et réalisation de scénarios se font de manière simple et efficace. La prise de décisions, appuyée par les DAF part-time, permet un suivi rigoureux et rapide, en particulier dans une conjoncture compliquée comme nous le vivons en ce moment.

📌 Retrouvez ici le replay de notre webinaire.

Pour maîtriser vos besoins de trésorerie et éviter tout frein majeur dans le développement de votre entreprise, il existe une solution performante : vous équiper d’un logiciel de gestion de trésorerie.

Testez-le gratuitement !

Blog CTA   FR


S'inscrire à notre newsletter

Vous aimerez aussi