Crédit immobilier pour professionnels : comment ça marche ?

Faire une demande de crédit immobilier n’est jamais une mince affaire : c’est un processus lent et stressant où l’on s’engage en moyenne pour au moins dix ans. Tout particulier ayant eu recours à cette solution qui change la vie vous le dira : ce n’est pas une décision à prendre à la légère ! Mais qu’en est-il des professionnels ? Si vous êtes à la tête d’une entreprise et que vous souhaitez changer de locaux ou que vous avez décidé de monter votre boîte et de vous installer dans un local, cet article est pour vous. Voici quelques conseils.

Le crédit immobilier : de quels types d’immobilier parle-t-on ?

Quand une entreprise contracte un prêt immobilier, il peut s’agir de biens immeubles à caractère professionnel tels que le bureau, le local commercial, l’entrepôt, le cabinet médical… Cela concerne les bâtiments de travail ou des bâtiments de logement du personnel et qui relèvent de la propriété de l’entreprise. Un crédit immobilier peut également servir au financement pour les biens immeubles à caractère non professionnel. Il s’agit ici de biens immobiliers appartenant à l’entreprise, mais qui ne s’inscrivent pas dans les immeubles à caractère professionnel. Ce sont par exemple les appartements acquis pour loger les salariés de l’entreprise.

Le crédit immobilier : une solution parmi les différents modes de financement possibles

Avant de comprendre plus en détail les étapes pour obtenir un crédit immobilier professionnel, regardons les différentes solutions qui s’offrent à vous. Outre le crédit immobilier vous pouvez en effet opter pour un financement sur fonds propres, c’est-à-dire en utilisant les ressources financières propres à votre entreprise, généralement constituées d’apports en nature. Cette solution est cependant souvent complétée par un emprunt. Ainsi, vous pouvez opter pour un crédit immobilier classique ou bien un crédit-bail immobilier (louer une construction en payant des redevances au propriétaire avec la possibilité de lever l’option d’achat à la fin de la période de location et acquérir le bien).

Quels sont les avantages d’un crédit immobilier ?

Les prêts professionnels ont l’avantage de pouvoir s’adapter à votre besoin : ils peuvent être proposés à un taux fixe ou à un taux variable et peuvent également faire l’objet de report d’échéances ou de remboursement anticipé. Aussi, le crédit immobilier peut vous permettre de financer l’intégralité du montant de votre projet, sans obligatoirement avoir besoin d’un apport personnel (fonds propres). Cela dépendra de la santé financière de votre entreprise ainsi que de l’analyse de vos pièces comptables.

Comment assurer un crédit immobilier ?

Lorsque vous optez pour un prêt professionnel, vous avez le choix entre opter pour une assurance emprunteur groupe (proposé par une banque) ou pour un contrat individuel. Notez que dans tous les cas, aucune assurance ni aucun contrat d’assurance ne peut vous être imposé. Si vous choisissez une assurance emprunteur groupe, le montant de la prime d’assurance sera calculé sur la base de la moyenne des risques de tous les assurés. Si vous choisissez un contrat individuel, le montant sera calculé selon votre âge, le montant de votre emprunt et éventuellement d’autres critères.

Comment choisir un courtier immobilier pour vous accompagner ?

Le processus de demande de crédit immobilier pour un professionnel reste le même que pour un particulier. Par conséquent, vous devez bien vous renseigner et réfléchir à cette décision avant de sauter le pas et d’en parler à votre banque. Si vous débutez en tant que jeune entrepreneur et que vous n’avez pas encore trouvé vos marques, vous pouvez vous tourner vers un courtier immobilier pour que ce dernier vous facilite la tâche. Un courtier est un expert financier, il est l’intermédiaire entre la banque et vous afin de vous faire bénéficier d’un prêt au meilleur taux. D’après le guide Papernest, plusieurs courtiers peuvent être à votre disposition :

  • Les courtiers en ligne (ce sont souvent des sites dédiés à la comparaison de prêts immobiliers)
  • Les courtiers commerciaux (des professionnels travaillant au sein de réseaux)
  • Les courtiers indépendants (ils accompagnent les emprunteurs dans l'élaboration de leurs dossiers plus ou moins complexes)

Être accompagné d’un courtier immobilier permet un gain de temps considérable lorsque l’on est professionnel : avec votre affaire et vos obligations, il n’est pas évident de prendre du temps pour faire sa demande de prêt. C’est pour cela qu’un courtier est là pour vous décharger de ce poids et vous aider à trouver le crédit le plus adapté à vos besoins. Si vous souhaitez faire une estimation ou une simulation, de nombreuses plateformes spécialisées telles que Papernest permettent aux particuliers et professionnels de faire des simulations. Pour faire une estimation ou une simulation : rendez-vous sur cet article.

Comparer les taux immobiliers sur le marché

Une fois votre courtier choisi, ce dernier va vous aider à comparer les taux immobiliers. C’est une étape cruciale, car le taux immobilier dépend de différents facteurs notamment de la conjoncture économique, de la banque et du profil de l’emprunteur. Comme le souligne le guide Papernest, il existe différents types de taux :

  • Les taux fixes (souvent choisis pour leur gage de stabilité)
  • Les taux variables (la révision de ces taux se fait de manière périodique, mais généralement à la date anniversaire, certains organismes procèdent à des révisions trimestrielles)
  • Les prêts à taux mixtes (ce type de prêt est souvent choisi par les personnes souhaitant revendre leur bien avant le passage au taux variable)

En fonction de ce que vous souhaitez accomplir avec votre prêt, votre banque vous proposera un taux adapté à votre projet. Si vous souhaitez faire des rénovations dans les locaux de votre entreprise ou louer un local pour ouvrir votre entreprise, le prêt et son taux seront naturellement différents puisque l’ampleur ne sera pas la même. Ainsi, il est essentiel de vous concerter avec votre courtier pour savoir vers quel type de taux vous pencher.

Vous voilà armés pour faire votre demande de crédit immobilier. Pour aller plus loin, découvrez comment calculer l’amortissement des immobilisations et la bonne méthode à adopter.

Vous aimerez aussi