Le crédit de campagne : définition, avantages et inconvénients

Votre entreprise connaît des pics d’activité saisonniers et votre gestion de trésorerie devient un casse-tête ? Financez les approvisionnements, la fabrication, la transformation ou le stockage de vos marchandises facilement grâce au crédit de campagne. Cette solution de crédit peut vous permettre de pallier les périodes de creux d’activité grâce à un taux plus en principe plus intéressant que celui du découvert classique.

Découvrez les principaux avantages et inconvénients du crédit de campagne, les différentes formes de crédits existants, les étapes clés et les modes de résiliation possibles en cas de nécessité.

Au sommaire de cet article :

Définition du crédit de campagne

Système de financement de plus en plus apprécié, le crédit de campagne permet de financer à court terme les besoins de liquidités d’une entreprise afin de couvrir en amont ses dépenses d’activités. Il s'agit donc d'une action courante et essentielles en gestion de trésorerie. Le crédit de campagne est conçu de telle sorte qu’une société soit autorisée à avoir des découverts anticipés.

Concrètement, une société a la possibilité d’emprunter en avance ses besoins de trésorerie selon un montant et une période définie (de 3 à 12 mois). Il s’agit d’un crédit spécialement dédié aux professionnels ayant une activité saisonnière.

CTA Blog Agicap

Les différents avantages du crédit de campagne

A l’image du découvert ou de certaines facilités de caisse, le crédit de campagne est un crédit à moyen-terme proposé par les banques. Il représente un moyen sécurisé et relativement peu contraignant pour les entreprises en phase de création ou early-stage par exemple. De cette manière, le crédit de campagne leur permet de financer des montants importants en attendant leurs premières ventes.

Le crédit de campagne offre ainsi plusieurs avantages :

  • Une trésorerie optimisée Vous êtes libre de « tirer » sur votre crédit de campagne comme bon vous semble. Vous pouvez donc user de la totalité des liquidités ou d’une partie seulement en fonction de vos besoins. En revanche, vous devrez toujours respecter la limite du montant maximum autorisé et la durée du crédit octroyé négocié au départ.
  • Un fort degré de flexibilité Le crédit de campagne apparaît comme une solution qui s’adapte à chaque besoin spécifique. N’hésitez pas à négocier avec l’établissement créancier les modalités à la signature du contrat, révisable à tout moment.
  • Une longévité accrue Contrairement à un découvert classique, le crédit de campagne porte généralement sur des montants significatifs. Par conséquent, sa durée de vie est généralement plus longue, pouvant s’étirer jusqu’à 12 mois.
  • Un coût abordable: Le crédit de campagne reste plus avantageux que si vous procédiez à un découvert. En effet, les frais induits sont moins élevés et comprennent les intérêts, les frais de tenue de compte et l’assurance. De plus, vous réglez des frais uniquement sur les sommes réellement utilisées et remboursez avec vos encaissements.

Les inconvénients et limites principales du crédit de campagne

S’il a pour but de bénéficier de fonds a priori, le crédit de campagne possède néanmoins quelques inconvénients à souligner.

  1. Tout d’abord, les frais de gestion. Comme tout crédit, des frais de dossiers, des cotisations d’assurance et des intérêts découlent naturellement d’une telle opération. Il est donc important de garder en tête les coûts associés en tant qu’emprunteur.
  2. Seconde limite : il est destiné en principe aux activités dont les flux de trésorerie varient fortement selon les saisons. Son octroi est conditionné à l'analyse annuelle de la solvabilité de l'entreprise. En aucun cas, il est recommandé de recourir au crédit de campagne afin de financer l'entreprise de manière pérenne. D’autres méthodes plus adaptées existent, tel que l’affacturage.
  3. Enfin, une rupture ou un non-renouvellement du crédit par la banque est possible à tout moment, avec 60 jours de préavis. Sans parler d’épée de Damoclès, il existe un risque - limité normalement - pour votre entreprise en matière de stabilité financière si une telle procédure serait enclenchée.

Financer la trésorerie d’une entreprise : ce qu’il faut savoir

Quelles sociétés sont amenées à faire appel au crédit de campagne ?

A l’origine créé pour aider les activités saisonnières à anticiper leurs décalages de trésorerie, la plupart des entités sont désormais éligibles au crédit de campagne : sociétés individuelles, PME et ETI, groupement d’intérêt commun ou groupement d’intérêt économique, etc.

Les secteurs d’activité les plus concernés restent les commerces en station balnéaire ou de sports d'hiver, les métiers de la construction, les magasins de jouets, les activités touristiques – la période de Noël et l’été représentant parfois la moitié du chiffre d’affaires annuel – et plus largement certaines industries agro-alimentaires ou activités agricoles.

Selon la structure de l’entreprise, les conditions financières se négocient au cas par cas avec les banques partenaires.

Important : si vous êtes exploitant agricole, votre banquier est en droit de vous demander une garantie supplémentaire, à l’instar de la cession des primes de PAC.

Si vous voulez en savoir plus sur le financement de trésorerie, découvrez tous nos articles sur le financement de trésorerie pour votre entreprise.

Fonctionnement du crédit de campagne

La simplicité de fonctionnement du crédit de campagne en fait un argument de choix si vous rencontrez des besoins de financements. Voici les étapes clés de la procédure.

  1. L’analyse de votre solvabilité Qui dit crédit dit… analyse de la solvabilité de votre entreprise. L’étude de votre dossier représente donc la première étape dans l’obtention d’un crédit de campagne. Votre banquier examine alors votre chiffre d'affaires, le cycle d'exploitation, votre type d'activité et le besoin en fonds de roulement. En concertation avec lui, vous négociez la somme et la durée du crédit dont vous souhaitez disposer.

Bon à savoir : parfois, votre banque peut exiger une garantie supplémentaire personnelle, le nantissement de titres ou d'une assurance-vie.

  1. La délivrabilité et l’usage du crédit Le crédit peut prendre la forme d’une ligne de crédit court terme (découvert) ou d’une avance de fonds. Dès réception des fonds, vous pouvez « tirer » sur le montant du crédit à votre guise, en totalité ou en partie.
  2. Les modalités de remboursements Une des caractéristiques de fonctionnement du crédit de campagne est que le remboursement peut être réalisé :
  3. Par paiements successifs ou par un unique paiement ;
  4. En anticipé ou par échéances ;

Le taux du crédit est souvent indexé sur un référent monétaire (par exemple, l’Euribor). S’y ajoute une marge à négocier avec la banque. Des « frais trimestriels » de tenue de compte sont parfois demandés en sus. Au final, le coût d’un prêt de campagne reste plus avantageux que celui d’un découvert ou d’une facilité de caisse.

Combien coûte un crédit de campagne ?

Répétons-le : il est généralement plus avantageux de faire appel à un crédit de campagne que d’opter pour le choix volontaire d’un découvert, même temporaire. Néanmoins, il existe des frais de deux natures :

  • Des frais de dossier : ces frais sont liés à l'analyse du dossier, la mise en place, la modification ou au renouvellement du crédit court terme. D’une banque à l’autre, ces frais sont appelés « frais de mise en place », « frais de renouvellement », « frais d'actualisation » ou « frais d'étude annuelle ».
  • Des intérêts: ces frais sont liés à l'utilisation du crédit court terme. Ils sont calculés en fonction du montant utilisé par jour d'utilisation.

Modes d’octroi du crédit de campagne

La plupart des banques professionnelles proposent aujourd’hui à leurs clients de souscrire un crédit de campagne. Lors d’un entretien avec votre banquier, vous exposerez vos besoins en financements, basés sur votre plan de trésorerie. Ne négligez pas la rédaction de ce document, puisqu’il doit permettre de déterminer le montant des encaissements attendus liés à la saisonnalité de votre activité et du prévisionnel des dépenses à venir.

L’octroi d’un crédit de campagne fait courir un risque à votre banque en cas de non-écoulement des marchandises sur le marché.

Vous avez alors la possibilité de contracter 3 types de crédits :

  • Un crédit par caisse : dans ce cas, la banque autorise l’entreprise à devenir débitrice en compte durant la durée du crédit ;
  • Un crédit par billet : l’entreprise escompte des billets financiers dans la limite de l’autorisation dont elle dispose ;
  • Un crédit « warrantage» : de plus en plus appliqué, cette méthode permet de définir des marchandises en tant que garantie des avances accordées par la banque.

Bien souvent, il est demandé qu’une partie du stock de marchandises soit déposée dans des entrepôts. En contrepartie, l’entreprise reçoit un récépissé-warrant. Ainsi, l’entreprise cède virtuellement sa marchandise sur le marché financier pour améliorer sa trésorerie.

À l’échéance du warrant, si l’entreprise le rembourse, elle reprend possession de son stock. Si ce n’est pas le cas, le porteur du warrant exerce son droit et le stock est vendu au prix convenu initialement.

Pour rappel, un warrant (warrantage) correspond à un produit émis par une banque et permet d’acheter ou de vendre un actif financier dans des conditions de prix et de durée définies dès le départ.

Pour apprendre à anticiper vos besoins de trésorerie inscrivez-vous à notre formation 100% gratuite Agicap :

CTA blog  1

Les modes d’abandon et de résiliation du crédit de campagne

Vous êtes en mesure de clôturer votre crédit de campagne ? Il vous suffit alors d’informer votre banquier de votre décision et de procéder au remboursement de votre éventuel découvert en compte et des intérêts dus.

Dans de plus rares cas, votre banque a le droit de ne pas renouveler votre crédit de campagne ou d’y mettre fin de façon unilatérale. Elle a l’obligation de vous le notifier par courrier, en mentionnant expressément s’il s’agit d’une rupture ou d’une diminution du financement prévu. Elle devra toutefois respecter un délai de préavis de 60 jours minimum afin de vous permettre de prendre vos dispositions.

*Bon à savoir *: si vous souhaitez contester la décision de votre banque, vous devez prendre un rendez-vous avec votre chargé de clientèle. Si vous estimez être dans une impasse, contactez un médiateur du crédit.

Agicap dans l'anticipation de vos besoins de crédit

Agicap dispose plusieurs fonctionnalités qui vont vous permettre d'anticiper vos besoin en finance de trésorerie, qu'il s'agisse de votre trésorerie d'exploitation ou de vos besoins en investissement long terme.

Nos équipes vous accompagnement dans la mise en place de notre solution de suivi de trésorerie pour qu'il vienne directement se greffer à votre système bancaire et comptable.

Essayez gratuitement Agicap : CTA Blog Agicap

Vous aimerez aussi