Flux de trésorerie de financement : définition et utilité

Temps de lecture: 3 min

Dans le domaine financier, on recense plusieurs flux de trésorerie. En règle générale, ils désignent la quantité d’argent liquide qui est générée ou consommée sur une période donnée. Aujourd’hui nous nous intéressons à une catégorie de flux en particulier : les flux de trésorerie de financement (FTF). Quelles sont les différences entre des flux de trésorerie de financement et un tableau des flux de trésorerie ? Comment calculer un FFT ? On fait le point dans cet article.

Au sommaire de cet article :

Définition de flux de trésorerie de financement (FTF)

Le flux de trésorerie de financement est défini par la différence entre les encaissements et les décaissements en lien avec le financement de l’entreprise.

Les activités de financement renvoient précisément aux transactions mêlant à la fois :

  • versement de dividendes
  • apport en capital,
  • montants prêtés par les actionnaires
  • emprunts émis et remboursés…

Plus concrètement, les flux de trésorerie de financement représentent les flux nets de trésorerie employés pour financer l’entreprise. Ils possèdent un rôle majeur, ils apportent aux investisseurs une vision de la solidité financière d’une entreprise, mais aussi de la gestion de la structure du capital par cette dernière.

À lire aussi : Flux de trésorerie : 10 solutions pour résoudre les problèmes

Flux de trésorerie de financement et tableau des flux de trésorerie

Cet outil est essentiel pour la compréhension ou la mise en place de la gestion financière d’une entreprise. Ce document relate la totalité des origines ou usages de trésorerie d’une période donnée. Parfois méconnu des analystes financiers, il reste pourtant un outil à connaître car il apporte une haute valeur ajoutée à l’analyse financière.

Le tableau de flux de trésorerie regroupe trois catégories, à savoir :

  • Les flux de trésorerie de l’activité (FTA)
  • Les flux de trésorerie de l’investissement (FTI)
  • Les flux de trésorerie du financement (FTF)

Pour résumer, ce tableau affirme ou infirme la capacité d’une entreprise à fonctionner à court et long terme grâce à la présence de liquidités suffisantes.

Réaliser un tableau de flux de trésorerie ne s'improvise pas. Retrouvez une trame grâce à ce template Excel que vous pourrez personnaliser : FR - CTA tableau de flux de trésorerie

Comment calculer les flux de trésorerie de financement ?

Trois méthodes de calcul spécifiques permettent d’étudier les choix de financement d’une entreprise :

Taux de service de la dette

Il sert à calculer le pourcentage de la capacité d’autofinancement qui peut être absorbé par le remboursement des emprunts moyen et long terme. Cette formule permet à une entreprise de savoir si elle est apte à faire face à des dettes à court terme, avec les liquidités générées par son activité.

Il se calcule ainsi :
Annuité de remboursement < 50% / Capacité d’autofinancement

Mais la liquidité ne dit pas tout, c’est pour cette raison que d’autres calculs sont nécessaires pour affiner votre analyse.

Le pourcentage des investissements financés par emprunt MLT

Cette formule est généralement adaptée aux PME. A travers ce calcul, le directeur financier peut décrypter la pérennité d’une entreprise à moyen long terme, avec pour objectif d’avoir toujours en corrélation un fond de roulement élevé. En effet, un FR élevé évite de faire appel trop fréquemment à des crédits de trésorerie, plutôt perçues commes des ressources fragiles.

Emprunts MLT souscrits = % / Acquisition d’immobilisation

Le taux de distribution (pay out ratio)

Ce calcul permet de définir le pourcentage du bénéfice qu’une entreprise verse à ses actionnaires sous la forme de dividendes. Ce taux de distribution est calculé sur 12 mois, il traduit la politique menée par une entreprise à l’égard des ses actionnaires.

Dividendes versés en N = % / Résultat net N-1

Lorsqu’une entreprise est en plein développement, son taux de distribution est faible, cela s’explique par le fait que les bénéfices sont réinvestis. Lorsqu’une entreprise est dans une phase de positionnement plus mature, son taux de distribution peut être élevé.

Anticiper les évolutions de FTF avec Agicap

En tant que dirigeant d’entreprise ou directeur financier, vous le savez mieux que quiconque, avoir suffisamment de trésorerie est vital pour une entreprise. Or pour maîtriser une trésorerie, il est indispensable de mettre en place des prévisions réalistes, permettant d’anticiper les difficultés en amont de leur apparition.

Faire appel à un logiciel de gestion de trésorerie tel qu’Agicap, c’est opter pour :

  • un outil qui suit de près le paiement des factures,
  • une solution qui vous livre un comparatif entre le prévisionnel et la trésorerie réelle,
  • un dispositif qui génère automatiquement des suivis de trésorerie

Envie de voir comment Agicap peut répondre à vos enjeux de trésorerie ? Faites le test gratuitement !

CTA Blog Agicap

S'inscrire à notre newsletter

Vous aimerez aussi