Le financement par prêt d’honneur : définition et utilisation

Vous avez décidé de créer ou de reprendre une entreprise ? Le prêt d’honneur offre des conditions très avantageuses pour vous soutenir dans le lancement de votre activité. On vous en dit plus sur cette solution de financement, les conditions pour l’obtenir et la démarche à suivre.

Au sommaire de cet article :

Qu’est-ce que le prêt d’honneur ?

Le prêt d’honneur est un crédit proposé par différents organismes associatifs pour soutenir les projets de création et de reprise d’entreprise. Il s’agit d’un prêt à taux zéro qui est attribué au dirigeant à titre personnel et non à la société elle-même. C’est ce qui le distingue d’une avance remboursable.

Cette solution de financement est basée sur la confiance : le prêt ne requiert aucune garantie ou caution personnelle, le bénéficiaire s’engageant “sur l’honneur” à le rembourser.

A la différence du prêt d’honneur de la CAF, qui est une aide d’urgence attribuée aux allocataires traversant une période difficile, ce prêt à la personne permet de donner un coup de pouce au démarrage d’un projet professionnel. En plus du soutien financier, il permet aussi de bénéficier de l’accompagnement d’experts pour démarrer son activité.

Connaissez-vous tous les tenants et aboutissants de la gestion de trésorerie ? Besoin d’une remise à niveau ? Découvrez Cash Academy, une formation 100 % gratuite ! CTA blog  1

Qui peut obtenir un prêt d’honneur ?

Le prêt d’honneur s’adresse aux créateurs et repreneurs d’entreprise disposant d’un business plan solide pour leur projet.

Mais il concerne également les dirigeants ayant créé ou repris une entreprise il y a peu de temps (moins de 5 ans). Les conditions diffèrent selon l’organisme prêteur et le type de prêt demandé : tous les critères sont détaillés plus loin.

Quel est le montant du prêt d’honneur ?

Le montant accordé varie selon votre projet et vos besoins, mais aussi en fonction de l’organisme sollicité. Les entreprises innovantes reçoivent par exemple un soutien plus important.

Evaluation du montant d’un prêt d’honneur

Le réseau Initiative France octroie des prêts pouvant aller de 3 000 à 50 000€. Le montant moyen des prêts accordés s’élève à 9 700€.

En vous adressant au Réseau Entreprendre, les crédits accordés varient entre 10 000 et 50 000€, avec un montant moyen de 29 000€.

Par ailleurs, les entreprises considérées comme innovantes bénéficient d’un montant supérieur, pouvant atteindre 90 000€.

Effet de levier du prêt d’honneur

L’un des principaux avantages du prêt d’honneur est qu’il permet de prétendre beaucoup plus facilement à un prêt bancaire complémentaire : c’est ce qu’on appelle l’effet de levier. En effet, le prêt d’honneur est une garantie de la fiabilité de votre projet, et son montant est considéré comme un apport en fonds propres, ce qui aide à convaincre les banquiers de vous accorder un crédit.

Ainsi, pour le réseau Initiative France, on estime l’effet de levier à 1 pour 8,2. C’est-à-dire que pour 1 000€ de prêt d’honneur accordés par l’association, les banques vous accorderont en moyenne 8 200€ de financement complémentaire.

Concernant le Réseau Entreprendre, l’effet de levier du prêt d’honneur est estimé à 1 pour 13.

Téléchargez gratuitement votre template Excel de plan de financement : CTA blog - plan de financement

Les prêt d’honneur spécifiques

Certains organismes octroient des prêts d’honneur spécifiques, dont vous pouvez bénéficier sous certaines conditions. Ils s’adressent à toute personne physique résidente fiscale française, dans le cadre d’un projet de création ou de reprise d’entreprise. Aucun frais de dossier, ni aucune garantie ne sont requis.

A lire aussi : Comment obtenir un prêt professionnel rapidement ?

Prêt d’honneur Solidaire

  • Montant : de 1 000 à 8 000€
  • Les organismes contacter : Adie, France Active et Initiative France

    • Conditions d’attribution : avoir créé ou repris une entreprise depuis moins de 3 ans et remplir l’un des critères suivants :
    • Bénéficiaire de l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) ou de l'allocation de sécurisation professionnelle (ASP)
    • Demandeur d'emploi non indemnisé inscrit à Pôle emploi depuis plus de 6 mois au cours des 18 derniers mois
    • Demandeur d’emploi de moins de 30 ans, ne remplissant pas les conditions d'activité antérieure pour bénéficier de l'indemnisation chômage
    • Bénéficiaire du RSA ou de l'Allocation de solidarité spécifique (ASS)
    • Jeune ayant entre 18 et 25 ans révolus (ou 29 ans révolus pour un jeune en situation de handicap)
    • Salarié ou licencié d'une entreprise en sauvegarde de justice, redressement judiciaire ou liquidation judiciaire, reprenant une entreprise
    • Personne sans emploi titulaire d'un contrat d'appui au projet d'entreprise (CAPE)
    • Créateur ou repreneur d’une entreprise dans un Quartier prioritaire de la politique de la ville (QPPV)
    • Bénéficiaire de la prestation partagée d'éducation de l'enfant
  • Le bénéficiaire doit obtenir un crédit bancaire complémentaire d’un montant au moins égal et d’une durée de remboursement au moins équivalente. Celui-ci ne peut être assorti d’une caution personnelle excédant 50% du montant total. Durée : entre 1 et 5 ans Différé d’amortissement : jusqu’à 18 mois

A lire aussi : Qu'est-ce qu'une créance ? Définition et caractéristiques

Prêt d’honneur Création-Reprise

Montant : de 1 000 à 80 000€ Quels organismes contacter : Adie, Initiative France et Réseau Entreprendre

Conditions d’attribution : Concernant le demandeur : Bénéficier d’un prêt d'honneur de son opérateur d’accompagnement

  • Être actionnaire de l’entreprise (et non uniquement le représentant légal) ;
  • Ne pas être inscrit au fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers. Concernant l’entreprise : Tout type d’entreprise, y compris les microentreprises
  • Sont exclues les associations, fondations et SCI
  • Sont également exclus les secteurs de l'exportation, de l’agriculture, de la pêche et aquaculture, de la promotion et location immobilière et de l’intermédiation financière
  • Ne pas faire l’objet ou être susceptible de faire l’objet d’une procédure collective d’insolvabilité

Durée : entre 1 et 7 ans Différé d’amortissement : jusqu’à 18 mois Ce prêt est accordé en cofinancement avec un ou des prêts d’honneur d’un opérateur d’accompagnement, à hauteur d’1/3 maximum (plafond exceptionnellement porté à 50% en 2021).

A lire aussi : Délais de paiement entre professionnels, que dit la loi et comment améliorer son BFR ?

Prêt d’honneur Renfort

Montant : de 1 000 à 30 000€ Quels organismes contacter : Adie, France Active, Initiative France et Réseau Entreprendre

Conditions d’attribution : avoir créé ou repris une entreprise depuis moins de 5 ans et remplir les conditions suivantes :

  • Être accompagné au préalable par l’un des réseaux partenaires, désigné par la région du porteur de projet
  • Être le représentant légal actionnaire ou actionnaire majoritaire de l’entreprise
  • Ne pas être inscrit au fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP)

Concernant l’entreprise :

  • Entreprise créée avant le 01/03/2020 et ayant moins de 5 ans
  • Tout type d’entreprise avec capitaux propres (SARL, EURL, SAS, SA)
  • Sont exclues les entreprises individuelles dont les microentreprises, les SNC, associations, fondations et SCI
  • Sont exclus les secteurs de l'exportation, de l’agriculture, de la pêche et aquaculture, de la promotion et location immobilière ou l’intermédiation financière
  • Entreprise ne faisant pas ou n’étant pas susceptible d'être l’objet d’une procédure collective d’insolvabilité

Durée : entre 1 et 7 ans Différé d’amortissement : jusqu’à 24 mois

Ce prêt est accordé en cofinancement bancaire, ou assimilé, d’un montant au moins égal au prêt d’honneur Renfort.

Qui accorde le prêt d’honneur ?

Deux réseaux en France peuvent accorder un prêt d’honneur aux créateurs et repreneurs d’entreprise.

Initiative France

Il s’agit du premier réseau associatif de financement et d’accompagnement pour les créateurs, repreneurs et développeurs d’entreprise. Le réseau Initiative France compte 214 associations locales réparties à travers l’Hexagone, ainsi que des implantations à l’étranger, et a soutenu plus de 31 000 entreprises en 2020.

Réseau Entreprendre

Le Réseau Entreprendre aide au développement d’entreprises créatrices d’emplois, notamment les PME et ETI, partout en France et à l’international. Son comité vise à accompagner les entrepreneurs en leur faisant bénéficier de l’expertise de chefs d’entreprise en activité. Le réseau possède 126 implantations réparties dans 10 pays différents.

Découvrez le comparatif des financements de trésorerie à court terme : Linkedin Ads  9

Comment obtenir un prêt d’honneur ?

Pour bénéficier d’un prêt d’honneur, adressez-vous à l’organisme le plus proche de chez vous parmi les réseaux Initiative France et Réseau Entreprendre.

Il vous faudra alors constituer un dossier puis le présenter devant un comité d’agrément composé de chefs d’entreprise, de banquiers et d’autres experts de la finance. C’est ce jury qui décidera, en fonction de votre dossier, d’accorder ou non le prêt et qui statuera sur son montant.

A noter que l’instruction du dossier prend en moyenne 3 à 6 mois : il faudra donc s’armer de patience, et anticiper la demande pour l’obtenir lorsque vous en aurez besoin.

Enfin, l’attribution d’un prêt d’honneur s’effectue sous réserve d’un suivi régulier avec un tuteur ou chargé de mission, à raison d’un rendez-vous tous les 3 mois.

Avantages du prêt d’honneur dans le financement de trésorerie

Le prêt d’honneur permet de renforcer les fonds propres de l’entreprise et de gagner en crédibilité auprès des établissements bancaires et investisseurs potentiels. Il est notamment intéressant pour son effet de levier important, qui permet d’accéder plus facilement à un prêt bancaire “classique”. Cette solution est donc un véritable tremplin pour démarrer son activité.

Attention toutefois : puisqu’il est accordé à titre personnel, le prêt d’honneur engage les fonds propres de l’entrepreneur. Ce dernier s’engage donc à rembourser l’intégralité du prêt quel que soit le devenir de son entreprise, y compris en cas de faillite.

Pour maîtriser sa trésorerie en étant entrepreneur facilitons votre pilotage en centralisant toutes vos structures, passant de la vision Groupe au détail par entité en un seul clic.

Faites le test gratuitement !

CTA Blog Agicap

Vous aimerez aussi