Qu’est-ce qu’un financement désintermédié ?

Face à une économie de plus en plus dématérialisée, le concept de financement désintermédié gagne du terrain. Avec la désintermédiation financière, les entreprises n’ont plus l’obligation de passer par le canal des banques, elles peuvent dorénavant modifier leur circuit de financement et accéder à des marchés financiers. En quoi consiste la désintermédiation financière et pourquoi y recourir ? In fine, quels sont les différents types de financement désintermédiés ? Eléments de réponse dans cet article.

Au sommaire de cet article :

Définition du financement désintermédié

Le financement désintermédié représente toutes les formes de financement non formulées par les banques. Pour bien comprendre, revenons aux origines. Pendant de nombreuses années, lorsqu’une entreprise souhaitait obtenir des solutions de financement, elle faisait appel au crédit bancaire. Depuis la crise financière de 2008, la situation a évolué progressivement pour laisser place à une autre alternative : la désintermédiation financière. Avec ce procédé, les entreprises se passent de l'intermédiaire représenté par la banque pour lever directement des capitaux sur les marchés. Selon une étude de BNP PARIBAS, en Europe 70 % du financement des entreprises est basé sur des prêts bancaires, les 30 % subsistant sont issus des marchés financiers. Ce sont essentiellement les grandes entreprises qui utilisent le financement désintermédié et qui sont en capacité de s’adresser directement auprès des investisseurs.

Du côté des PME, TPE ou startups, un nouveau mode de financement désintermédié a le vent en poupe, il s’agit du crowdfunding. En présence de financement participatif, les entreprises, ne s’adressent plus aux marchés financiers, mais à des particuliers.

Principes de fonctionnement du financement désintermédié

Avant de percevoir des bénéfices, l’entreprise passe toujours par un engagement important de dépenses, ce qui occasionne nécessairement une discordance entre les crédits et les débits. Pour pouvoir financer son cycle de production (paiement des salaires, acquisition de matières premières etc.), l'entreprise a donc deux possibilités : faire appel à un financement dit intermédié soit indirect ou le financement désintermédié, autrement dit direct. En utilisant ce concept, les entreprises rentrent directement en relation avec les titulaires de capitaux.

A lire aussi : 5 modes de financement innovants pour PME en 2021

Financement désintermédié et création d’entreprise

L’octroi de crédit bancaire aux PME et TPE étant soumis à des conditions strictes, une nouvelle fenêtre d’opportunité a fini par voir le jour et favoriser l’émergence du crédit direct non bancaire. Le financement désintermédié aide non seulement les petites et moyennes entreprises, mais il propose également des solutions d’investissement attractives dans un contexte actuel marqué par des taux très bas.

Pour plus de détails sur les subventions existantes, découvrez notre fiche pratique sur les financements publics.

Financement désintermédié et investissement

Le financement externe direct est un levier important de l’entreprise en termes d’investissement. En effet, ces ressources lui permettent de réaliser des projets, de minimiser le coût de financement, tout en assurant l’autonomie et la stabilité financière de la société.

Les types de financements désintermédiés

Le financement désintermédié est un environnement en constante évolution au travers d’un panel d’outils dont le nombre a explosé.

Émission d'obligations

Il s’agit de la principale forme de financement désintermédié. L’entreprise émet des titres de créances achetés par les investisseurs sur le marché dit primaire, c’est à dire un marché où les titres sont nouvellement créés,ils sont ensuite négociés sur le marché appelé secondaire, soit un marché ou s’échangent des titres d’occasion. Ce dernier est un des organes principaux de l’économie moderne, il assure la liquidité des titres en circulation, et permet également de trouver les prix de marché.

Vente de titres de propriétés

L’entreprise peut également opter pour le développement de son capital par le biais de la vente de titres de propriétés. Ce format d’opération demeure très courant.

Placements privés

Connus sous l’acronyme Euro PP, cette opération de financement s’établit entre une entreprise, cotée en bourse ou pas, et un nombre restreint d’investisseurs. Ils sont essentiellement destinés aux ETI : entreprises de taille intermédiaire.

Financement participatif

Plus connu sous le terme de crowdfunding, il s’agit d’un échange de fonds entre acteurs en dehors des circuits financiers institutionnels. Il s’apparente comme une alternative privilégiée des TPE et startups, puisqu’il propose de s’affranchir du financement bancaire.

A lire aussi : tout savoir sur les financements de bas de bilan Les financement de bas de bilan

Agicap et l’anticipation des besoins de trésorerie

Le besoin de trésorerie pour une entreprise est également appelé, besoin en fonds de roulement (BFR).

Le logiciel de trésorerie Agicap est la solution pour les dirigeants de TPE ou PME, il propose : une automatisation de la gestion des comptes ; une visibilité en temps réel des liquidités de l’entreprise et par voie de conséquence la possibilité d’améliorer vos placements et financements. un gain de temps considérable,

Spécialement conçu dans le but d’optimiser la gestion des fonds d’une entreprise, cet outil est intuitif, rapide et fiable.

Connaissez-vous tous les tenants et aboutissants de la gestion de trésorerie ? Besoin d’une remise à niveau ? Découvrez Cash Academy, une formation 100 % gratuite ! CTA blog  1

Vous aimerez aussi