Étape 7 - Communiquer sur sa trésorerie

Au programme de cette session : comment bien communiquer sur sa trésorerie avec son partenaire bancaire, et comment mettre au point un tableau de bord de trésorerie utile et fiable.

Header markdow MOOC - étape 7 Cash Academy

Bienvenue dans Cash Academy ! Si vous êtes ici, c'est que vous avez conscience de l'importance de la trésorerie, que vous êtes en charge de sa gestion dans votre entreprise et que vous souhaitez améliorer vos compétences.

Vos ressources pour cette étape : Markdow MOOC - Resources épisode 7

Les données de trésorerie à communiquer à sa banque


Au moment d’échanger avec votre partenaire bancaire, pour obtenir un financement par exemple, c’est très important d’avoir pris le temps d’analyser votre besoin et de fournir une vision claire sur votre situation de trésorerie passée, présente et future.

Il est rare que les chefs d’entreprise communiquent de façon efficace avec leurs banques. Pourtant, c’est indispensable au moment de négocier des financements ou des délais supplémentaires : vous ne pouvez pas arriver les mains dans les poches.

Il faut mettre à disposition du partenaire bancaire une vue sur la trésorerie passée, présente et future, et de rendre cette vue la plus lisible et la plus fiable possible. Voici quelques conseils pour arriver préparé à votre rendez-vous.

Faites un plan de trésorerie solide

On l’a déjà vu dans l'épisode 3, un plan de trésorerie vous permet de catégoriser vos encaissements et décaissements et de vous projeter dans l’avenir. Pour votre partenaire bancaire, il va servir à identifier votre besoin de trésorerie dans le temps : connaître les délais et la durée.

Pour que votre plan de trésorerie soit lisible, il faut que vous soyez en mesure de l’expliquer et de justifier les hypothèses que vous avez utilisées.

Présentez plusieurs scénarios

Il est recommandé de mettre au point deux prévisionnels de trésorerie : un cas dit « management » et un cas « dégradé ».

C’est assez rare que les dirigeants présentent un cas dégradé, et c’est alors très souvent au partenaire bancaire de challenger le business plan.

En présentant un business plan dégradé, vous démontrez que vous avez anticipé différents scénarii, et vous asseyez encore plus votre crédibilité.

Doublez avec un tableau des flux de trésorerie

Le tableau des flux de trésorerie est réalisé à partir de votre compte de résultat prévisionnel et est organisé par types de flux de trésorerie : flux opérationnels, flux d’investissement et flux de financement.

Schéma tableau des flux de trésorerie - free cash flow

Ce tableau va vous permettre d’identifier la nature de votre besoin : s’il est lié à votre BFR par exemple.

Fournissez un historique

Votre prévisionnel doit pouvoir être comparé avec le réalisé de l’année N-1. Votre partenaire bancaire va pouvoir mettre en regard l’historique et comprendre les tendances de votre activité.

Assurez-vous de la qualité de vos prévisions de trésorerie

Au fil des années et de la relation, la banque finit par accumuler plusieurs prévisionnels de trésorerie et peut comparer les prévisions et le réalisé.

Si on constate de gros décalages, il faut pouvoir l’expliquer. C’est une question de crédibilité.

S’il y a eu peu d’imprévus et que le prévisionnel s’est peu ou prou réalisé, ça apporte beaucoup de confiance. C’est un vrai cercle vertueux.

Les bonnes pratiques et astuces de banquiers


On a interrogé les experts du groupe Crédit du Nord, qui nous ont livré quelques bonnes pratiques pour assurer la meilleure relation avec votre partenaire bancaire.

Anticiper vos besoins

Avant même de faire face à un besoin de trésorerie, venez voir votre banque et anticipez les scénarii à venir. C’est très rassurant pour le partenaire bancaire de voir que la société se projette.

Si vous avez toujours eu l’habitude d’anticiper, le jour où vous aurez un besoin urgent, vous serez écouté.

Montrer les actions mises en place par ailleurs

La banque ne doit pas être votre seul recours en cas de difficulté de trésorerie.

Vous devez montrer que vous avez déjà mis en place un certain nombre d’actions, comme négocier des délais supplémentaires avec vos fournisseurs, ou mettre en place un process de relance client, ou encore faire appel à un assureur crédit pour allonger les lignes de couverture.

Vous devez montrer que vous avez déjà fait des efforts, et que la banque fait partie d’un écosystème qui participe à un effort collectif.

Communiquer et se laisser guider

Le rôle du partenaire bancaire est de vous guider et de vous conseiller.

Pour lui, ce qui est vraiment rédhibitoire c’est de voir que vous n’utilisez pas les moyens à votre disposition à bon escient : par exemple si vous avez un découvert autorisé constant alors que c’est lié à un besoin ponctuel.

Si vous communiquez le plus possible avec lui pour trouver ensemble des solutions, c’est la meilleure façon de bâtir une relation de confiance durable et solide.

Fiche pratique : définir ses indicateurs de gestion de trésorerie


  • Quel est le niveau de votre trésorerie présente, passée et future ?
  • Avez-vous atteint vos objectifs ?
  • Quels encaissements et décaissements sont en attente ?
  • La situation financière de votre entreprise est-elle saine ?

Pour répondre à ces questions, vous avez besoin de mettre au point des indicateurs de suivi qui vous permettront de piloter l’avenir de votre entreprise. Vos indicateurs doivent vous permettre de vous projeter et de prendre les bonnes décisions.

7 indicateurs cash vraiment utiles à suivre

Découvrez les bonnes pratiques et les indicateurs à mettre en place dans ce document synthétique et concret, réalisé par des experts de la gestion de trésorerie.

Au programme :

  • 3 conseils pour construire votre tableau de bord de trésorerie
  • 7 indicateurs cash vraiment utiles à suivre
  • Pour aller plus loin : les indicateurs business vus par la trésorerie

Mise en pratique : les KPIs de trésorerie dans la promotion immobilière


Cash Academy - Antoine Sanchez DAF Verrecchia

Dans la promotion immobilière, il est rare que les pratiques en termes de suivi d’indicateurs soient harmonisées, et chaque DAF pilote sa trésorerie différemment.

Antoine Sanchez, Directeur Administratif et Financier du groupe Verrecchia, vous dévoile les KPIs qu’il suit de près.

KPI gestion de trésorerie promotion immobilière

Les KPIs de trésorerie les plus fréquemment mis en place dans Agicap


Agicap vous permet de créer toutes sortes d'indicateurs personnalisés en fonction de vos besoins.

Voici les indicateurs les plus fréquemment mis en place par nos clients :

  • Chiffre d'affaires en vue trésorerie (mensuel et cumulé)
  • TVA déductible et collectée (en version cumulée si trimestrielle ou annuelle)
  • Cumul CA sur une période précise
  • Atteinte des objectifs VS réalisé (%)
  • Montant à facturer pour atteindre l'objectif de vente (si l'entreprise passe par un factor)
  • Marge
  • Marge brute
  • Rémunération / CA
  • Poids d'un ou plusieurs client(s) précis sur l'ensemble du CA
  • Poids d'un ou plusieurs fournisseur(s) sur l'ensemble des charges fournisseurs
  • Poids charges fixes ou variables sur CA (ou poids d'une catégorie sur le CA)
  • EBE (en vue trésorerie)

Dans Agicap, vous pouvez :

  • Créer des rapports sur mesure avec vos visualisations et ratios personnalisés pour prendre les bonnes décisions grâce à des données précises et fiables
  • Visualiser vos flux, vos indicateurs clés, vos objectifs en un clin d’oeil pour avoir un état clair de votre trésorerie
  • Partager des tableaux de bords et indicateurs clés de façon simple et visuelle pour une communication facilitée

Faites le test gratuitement !



Gagnez en temps et en efficacité en automatisant votre gestion de trésorerie.