Étape 4 - Faire face aux difficultés de trésorerie

Crise conjoncturelle ou structurelle, gestion du BFR, impayés, gestion des devises… Nos intervenants ont surmonté tous types de difficultés et vous partagent leurs bonnes pratiques.

Header markdow MOOC (9) - étape 4

Bienvenue dans Cash Academy ! Si vous êtes ici, c'est que vous avez conscience de l'importance de la trésorerie, que vous êtes en charge de sa gestion dans votre entreprise et que vous souhaitez améliorer vos compétences.

Vos ressources pour cette étape : Markdow MOOC - Resources (6)

Identifier l'origine des difficultés de trésorerie


Vous le savez si vous avez suivi les sessions précédentes, suivre sa trésorerie est un prérequis pour toute société qui souhaite avoir une gestion saine. En effet, il faut anticiper ses besoins (ou non) de trésorerie car il est beaucoup plus difficile de trouver des solutions lorsque l’on est sur le fait accompli et dans l’urgence de la situation.

Dans la session précédente, on a vu comment établir des prévisions de trésorerie mensualisées pour anticiper le plus en amont possible les éventuelles difficultés de trésorerie avérées ou à venir.

L’entreprise qui n’a pas suffisamment de trésorerie doit s’interroger sur l’origine des difficultés :

  • Est-ce uniquement lié à des décalages temporaires de trésorerie entre ses encaissements et ses décaissements ?
  • Est-ce que votre société a été en pertes depuis plusieurs exercices et a consommé sa trésorerie ?
  • Est-ce que vous avez trop investi et consommé votre trésorerie nécessaire au fonctionnement normal de votre activité ?

Analyser l’origine des difficultés permet de juger du degré de gravité de la situation et actionner les différentes solutions qui peuvent être mises en place.


Les causes les plus fréquentes des problèmes de trésorerie


Pour effectuer ce diagnostic, vous devez en premier lieu effectuer une analyse de vos performances historiques sur les 2 derniers exercices. L’analyse doit porter sur le compte de résultat, les variations des comptes du bilan et de votre trésorerie.

Une fois que la situation actuelle a été analysée et comprise, il faut regarder comment traiter les difficultés rencontrées ou celles à venir.

Problèmes de rentabilité

La première chose à surveiller quand vous rencontrez des problèmes de trésorerie, c’est votre rentabilité.

La rentabilité la plus parlante pour piloter une entreprise, c’est l’EBIDTA (ou EBE) car c’est la rentabilité brute opérationnelle.

Pour simplifier, l’EBIDTA c’est les Ventes moins les charges (salaires, charges sociales, achats hors investissements comme achat de mobilier, de matériel informatique ou autres).

Problèmes de paiements clients

Vous pouvez avoir un très bon chiffre d’affaires et être rentable, si vos clients ne vous paient pas ou avec beaucoup de retard et que de votre côté vous payez vos fournisseurs à réception des factures, vous allez avoir une trésorerie dégradée et totalement décorrélée de votre rentabilité.

Crise de croissance

Une explosion de l’activité sans que les aspects matériels, logistiques et humains puissent suivre peut mettre à mal la situation financière d’une entreprise et causer des difficultés de trésorerie !

Pour subvenir à la demande grandissante, elle va devoir investir en engageant du personnel, en achetant de nouvelles machines, en augmentant son stock.

Ces actions vont provoquer une diminution de trésorerie, qui ne sera pas équilibrée immédiatement du fait des délais de paiement client ou du temps de formation des nouveaux collaborateurs par exemple.

Imprévus et problèmes conjoncturels

Malgré la bonne connaissance de votre secteur, c’est parfois impossible de prévoir à l’avance tous les incidents pouvant survenir.

Un imprévu peut prendre à peu près toutes les formes imaginables : catastrophe naturelle, vols, rupture de stock fournisseurs, impayés clients, nouveau concurrent, et plus récemment, le Covid-19.

Et s’il est impossible de tous les anticiper, il ne faut pas céder à la panique. Un dirigeant doit plutôt établir son plan de trésorerie prévisionnel de manière rationnelle et se laisser une certaine marge de manœuvre en évitant de prévoir trop juste.

10 astuces de DAF pour surmonter vos difficultés de trésorerie

Camille Soulier Cash Academy épisode 4

Camille Soulier est la Directrice Administrative et Financière de Germinal, une jeune entreprise de 30 employés en pleine croissance, spécialisée dans les métiers du digital. Camille Soulier cumule plus de 12 ans d’expérience en finance dans des structures de toute taille.

Dans cette fiche pratique exclusive, elle nous partage ses bonnes pratiques et son vécu sur la gestion des difficultés de trésorerie, qu’elles soient passagères (liées à la conjoncture) ou récurrentes (liées au BFR).

Financement de trésorerie à court terme, négociation de délais avec ses créanciers, optimisation de la gestion du poste client et fournisseur... Découvrez 10 astuces et conseils pratiques à appliquer dès aujourd'hui en cas de difficulté !

Focus : le cas particulier du risque de change

Stéphanie Weiss Cash Academy épisode 4

Stéphanie Weiss est spécialiste des contextes de crise de liquidité et de difficultés financières. Avec une double compétence Finance/Droit des Affaires, elle a cumulé 15 ans d'expérience en Direction Financière d'ETI internationales. DAF à temps partagé chez Acting Finances, elle nous livre ses conseils pour gérer le risque de change et mettre en place une couverture de change la plus avantageuse possible.

Retrouvez dans ce guide complet les réponses à vos questions :

✔️ Comment gérer le risque de change
✔️ Comment choisir sa couverture de change
✔️ Quand et comment acheter des devises pour se couvrir contre le risque de change
✔️ Un exemple illustré pour mieux comprendre le concept

L’évolution future du cours de change impacte in fine la marge commerciale de l’entreprise. Ce n’est donc pas un aspect de la gestion de trésorerie à négliger !

Pour aller plus loin : un guide complet sur les procédures préventives

Stéphanie Weiss Cash Academy épisode 4

Si vous ne parvenez pas à trouver de solutions de financement pour couvrir vos besoins de trésorerie, vous devez entrer en discussion avec vos créanciers : aussi bien vos banques, vos fournisseurs et les organismes publics pour demander des délais de paiement (moratoires).

Généralement, lorsque les premières difficultés de trésorerie sont déjà présentes, il devient compliqué de négocier directement avec ses créanciers.

Vous pouvez alors mettre en place une procédure amiable (ou procédure préventive), qui vous permet de mener des discussions avec vos créanciers mais sous la protection du Tribunal de commerce.

Vous n'êtes pas au clair avec la procédure amiable ? Pas d'inquiétude : on vous a préparé un guide archi-complet pour mieux comprendre !

Stéphanie Weiss est spécialiste des contextes de crise de liquidité et de difficultés financières et DAF à temps partagé chez Acting Finances. Elle nous livre ses conseils pour gérer au mieux une procédure amiable avec vos créanciers.

Savez-vous gérer les difficultés de trésorerie ?


Gagnez en temps et en efficacité en automatisant votre gestion de trésorerie.