Les Euro Medium Term Note (EMTN) en détails

Nouveau venu parmi les produits financiers, les Euro Medium Term Note (EMTN) sont particulièrement appréciés grâce à leur flexibilité. Ils se distinguent des autres créances par leur programme d'émission défini préalablement, dans lequel un scénario de remboursement est prévu. De cette manière, il est donc possible de recourir au marché de manière progressive pour des montants variables. Outil de financement prisé par les entreprises et les organismes publics, il convient néanmoins d’apporter quelques éclairages sur ce produit classé « à risques » par la MIF. Quelle est la durée de maturité d’un EMTN ? Quelles différences avec une obligation ? Comment fonctionne ce mécanisme ? Découvrez les avantages et inconvénients des EMTN dans cet article.

Au sommaire de cet article :

Qu’est-ce qu’un Euro Medium Term Note (EMTN), ou Eurobillet à moyen terme ?

Un Euro Medium Term Note, généralement traduit par Eurobillet à moyen terme, correspond à un instrument de dette flexible à moyen terme émis par une entreprise. Importé des États-Unis, un EMTN permet à une entreprise d’emprunter rapidement sur les marchés lorsqu’elle en a besoin, puis de suspendre l'offre lorsque ses objectifs de financement sont saturés. Il se situe à mi-chemin entre un billet de trésorerie et une obligation d’entreprise.

Ces titres de créance ne sont cependant pas garantis et arrivent en principe à échéance cinq à dix ans après leur émission. Ils sont ainsi appelés car ils sont en principe émis dans les pays dont la devise et les échanges commerciaux se font en euros.

Ces instruments nécessitent des paiements fixes et permettent à un émetteur de pénétrer plus facilement sur les marchés étrangers pour obtenir des capitaux. La différence avec les obligations réside dans l’étalement des émissions : quand une émission d'obligations ne peut se réaliser qu’en une seule fois, les entreprises ont la possibilité d’offrir des EMTN de façon continue.

Devenus une source de financement de choix pour les entreprises américaines, les EMTN tendent à se développer rapidement auprès des sociétés européennes. Ils sont particulièrement appréciés pour leur diversité puisqu’une entreprise peut les émettre dans un large éventail de devises avec des échéances variées.

Important : la Directive sur les marchés d'instruments financiers (MIF) classe les EMTN dans la catégorie des produits risqués et réservés aux clients « professionnels ».

Bonnes pratiques, conseils, astuces... Retrouvez 25 conseils de DAF pour mieux gérer votre trésorerie dans cet ebook gratuit : Les secrets des DAF pour mieux gérer votre trésorerie

Les différences entre EMTN, Negotiable European Commercial Paper, et obligation d’entreprise

Les Euro Medium Term Note se différencient des Negotiable European Commercial Paper et des obligations d’entreprise à la fois par leur durée mais aussi par leurs modalités d’attribution.

En effet, les EMTN peuvent avoir une durée allant de 1 mois à 30 ans, bien qu’en pratique ils ne dépassent généralement pas 5 ans. C’est à cause de cette maturité à moyen terme qu’ils se distinguent des Negotiable European Commercial Paper. Ainsi, ces titres de créances sont normalement réservés pour une maturité inférieure à un an.

Enfin, le système des EMTN est beaucoup plus flexible que celui des obligations d’entreprises, notamment dans leur modalité d’émission. Chaque émission fournit à l’émetteur la possibilité d’adapter les caractéristiques de ses titres à la tendance du marché.

Pour lancer un programme d'émission, l'émetteur fait appel à un « arrangeur », les titres étant ensuite vendus par des « agents placeurs ». Dans le cadre d'un même programme d'émission, les titres peuvent varier en termes d’échéance, de taux, de conditions de remboursement, etc.

Pour un investisseur, hormis ces différentes caractéristiques, la rentabilité d’un EMTN se base sur trois facteurs principaux :

  • La solidité de l’émetteur (risque de crédit), évaluée par les agences de notation ;
  • La solidité du sous-jacent (actif ou taux d’intérêt) ;
  • La solidité du marché secondaire (risque de liquidité), par exemple en cas de crise boursière.

A lire aussi : Financement de trésorerie : lequel choisir et quand y recourir ?

Avantages et inconvénients des EMTN

Produit financier risqué, les EMTN représentent des titres qui nécessitent une connaissance approfondie. Parmi leurs avantages, on peut souligner que les EMTN rapportent en principe un taux d'intérêt plus élevé que les autres investissements à court terme. Dans de nombreux cas de figure, ils contribuent à aider les investisseurs désireux de pénétrer de nouveaux marchés ou d’accéder à de nouvelles devises. Les EMTN sont particulièrement appréciés au moment d’une levée de fonds, car ils sont directement transférés de l'émetteur à l'investisseur de manière privée.

Comme tout outil d’investissement de marché, les EMTN possèdent certains inconvénients qui peuvent freiner les ardeurs de quelques investisseurs. En effet, les eurobillets à moyen terme restent coûteux, la prime pouvant compenser les intérêts perçus par l'investisseur. Ce dernier ne réalisera donc qu’un gain relatif comparé au risque pris en amont. Autre point d’attention : les billets impliquent d'autres devises étrangères ; il est donc vivement recommandé de se renseigner sur les lois applicables de la juridiction étrangère.

A lire aussi : Comment intégrer les devises dans ses prévisions de trésorerie guide-pratique-devises

Fonctionnement des EMTN

Prenons un exemple fictif d’une banque internationale qui offre des bons à moyen terme en euros aux investisseurs. Les billets porteront un taux d'intérêt de 3,25 % par an, à compter du 9 novembre 2021, et arriveront à échéance le 8 mai 2026. Les intérêts sont payés le 9 novembre et le 8 mai de chaque année, le premier intérêt étant payé le 8 mai 2022.

Une agence de notation attribue une note globale à la banque de Baa2, signifiant que l'obligation présente un risque de crédit modéré. Le risque que celle-ci fasse défaut est inférieur à la moyenne. Malgré cette note honorable, le remboursement du capital investi par l’investisseur n’est pas forcément garanti dans sa totalité. En effet, ils varient les modalités de remboursement du capital varie selon les scénarios définis en amont dans le contrat. On trouve normalement des scénarios de gains mais également des scénarios de pertes en capital, pas toujours garantis à l’échéance du contrat.

De ce fait, trois principaux risques pèsent sur les épaules d’un investisseur pendant la durée du contrat :

  • Le risque de crédit : l’acquéreur est conscient qu’il peut perdre une partie ou la totalité de son capital dans le cas d’une insolvabilité de l’émetteur et de son garant ;
  • Le risque de marché : il est notamment question de la variation du cours du sous-jacent et des taux d’intérêt ;
  • Le risque de liquidité : la liquidité du produit peut être altérée dans certaines conditions de marché qualifiées « d’exceptionnelles ». Cette altération peut aussi entraîner une perte en capital.

Ajoutons qu’au sein même d’un programme d’émission, les titres peuvent varier selon :

  • L’échéance ;
  • Le taux (fixe ou indexé) qui fluctue en fonction de la maturité ;
  • La devise ;
  • La forme (matérialisé ou au porteur) ;
  • La subordination, qui définit la priorité du porteur en cas de remboursement dû à une liquidation de l'entreprise émettrice ;
  • Les conditions de remboursement (anticipé ou non) ;
  • L'existence ou non de collatéral garantissant le titre : actifs tels que des prêts hypothécaires ou d'autres crédits ;
  • L’inclusion ou non de produits optionnels ou dérivés au sens large.

    A lire aussi : Comparatif : les financements de trésorerie à court terme

Les différents types d’EMTN

Parmi les EMTN, on distingue trois catégories principales : les EMTN « autocallable », les EMTN « down and in reverse convertible » et les EMTN « autocallable accrual note ».

  1. Les EMTN « autocallable » Avec les EMTN à structure « Autocallable », la performance du sous-jacent (actif ou taux d’intérêt) conditionne le remboursement du capital à une date de valeur fixée à l’émission.
  2. Les EMTN « down and in reverse convertible » Dans le cadre d’EMTN à structure « Down and In Reverse Convertible », l’investisseur peut perdre une partie de son capital si la performance du sous-jacent n’atteint pas un certain seuil durant une période prédéfinie. Dans un scénario pessimiste, celui-ci ne récupèrera qu’une partie de son capital si la performance du sous-jacent est inférieure à une barrière précise sur la période.
  3. Les EMTN « autocallable accrual note » Les EMTN à structure « Autocallable Floored Accrual Note » sont appelés ainsi car ils détachent un coupon dont la valeur fluctue selon des paramètres (taux, etc.). Ils sont par la suite relevés à intervalles réguliers, en général tous les mois, pour suivre les variations.

Vous savez désormais tout ou presque sur les EMTN. Aussi, pour maîtriser vos besoins de trésorerie et éviter tout frein majeur dans le développement de votre entreprise, il existe une solution performante : vous équiper d’un logiciel de gestion de trésorerie.

Faites le test gratuitement !

CTA Blog Agicap

Vous aimerez aussi